Jeudi 15 Juin 2017 - 16:45

Alors que les championnats d’Europe de plongeon ont débuté lundi 12 juin à Kiev, les Français ont déjà remporté deux médailles, dont un titre sur l’épreuve du Team Event avec Laura Marino et Matthieu Rosset. Un bilan à mi-parcours très positif pour Noêl Porcu, responsable de la discipline à la Fédération Française de Natation.

Les championnats d’Europe ont débuté de la meilleure des manières avec le titre de Laura Marino et Matthieu Rosset au Team Event. Était-ce un véritable objectif ?

C’était un objectif clair de médaille que l’on avait fixé avant la compétition. Depuis Berlin en 2014, Laura et Matthieu échouaient au pied du podium. Ils ont enfin réussi à monter dessus et en plus, sur la plus haute marche. Nous sommes vraiment satisfaits et les plongeurs également. C’est un réel plaisir de les voir décrocher une médaille qu’ils convoitaient depuis plusieurs années.

Qu’est-ce qui a fait la différence par rapport aux autres années ?

Ils avaient une forte motivation et l’envie d’aller chercher cette médaille. Et puis même s’il y a eu une petite frayeur avec Matthieu sur le plongeon imposé à 10 mètres, ils ont évolué chacun à leur meilleur niveau et c’est ce qui a fait la différence. Ils ont su plonger à leur meilleur niveau en même temps.

Débuter par un titre est forcément positif pour l’ensemble de l’équipe.

Ce titre a galvanisé Laura et Matthieu pour leurs épreuves individuelles mais aussi l’ensemble du groupe. On sent une grande satisfaction et beaucoup de partage entre chaque membre de l’équipe. L’atmosphère qui règne est très positive et c’est profitable pour chacun d’entre eux.   

Matthieu a notamment décroché la médaille de bronze du 1 mètre. Est-ce une satisfaction ?

Matthieu a réalisé deux très bon concours à 1 mètre. Il prend la première place des éliminatoires et l’après-midi il se classe à la troisième place en conservant un excellent niveau d’exécution. La finale a été particulièrement relevé et l’Ukrainien, Illya Kvasha, qui remporte le titre, a réussi un joli parcours. Il était à domicile et l’ambiance était incroyable. On ressentait cette pression et cette ferveur qui entourait le concours. Il n’a pas craqué et a pu remporter le titre. Avec un tel niveau, la troisième place de Matthieu est vraiment très satisfaisante. Il a beaucoup travaillé cette année et cette médaille est amplement méritée.

T’attendais-tu à ce que le niveau de la compétition soit si relevé en année post-olympique ?

En général, l’année post-olympique est marquée par des changements et des performances un peu moins élevées. Mais ce n’est absolument pas le cas sur ces championnats d’Europe. Force est de constater que le haut niveau de performance est au rendez-vous. Des jeunes arrivent, les équipes se renouvellent mais ne perdent pas en qualité. À certaines hauteurs, les progressions sont même très importantes. Cela promet une olympiade très intéressante.

Laura a, pour sa part, pris la huitième place de la finale à 10 mètres. Comment analyses-tu sa performance ?

La huitième place de Laura est très positive. Elle est sur une phase ascendante. Elle forme un très beau duo avec Alexis Coquet (son entraîneur à Strasbourg). Sa technique s’améliore au fil de la saison et elle prend beaucoup de plaisir à plonger. Les championnats de France se sont bien passés et elle réalise de jolis championnats d’Europe. Elle est sur une belle dynamique et ça fait plaisir à voir.

Recueilli par J. C. 

Actualités

Le saviez-vous ?

Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade

À lire aussi

http://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=l4tsfXafhttp://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=l4tsfXafhttp://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=K9EsyqFL
Eau Libre
http://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttp://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttp://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=MvKcwx7r
Natation Estivale
http://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=hJdSvIoXhttp://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=hJdSvIoXhttp://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=AUzzYRjM
Maitres
Partenaires Officiels