Lundi 18 Mars 2019 - 12:00

A l'occasion de la publication de l'affiche officielle de la coupe de France d'eau libre 2019 (que vous retrouverez également dans le Natation Magazine 188 du mois d'avril, ndlr), nous avons rencontré Stéphane Lecat, directeur de la discipline à la Fédération. Coup de projecteur sur le plus ancien circuit de natation en milieu naturel.

Depuis son lancement en grande pompe l’année dernière, le circuit de l’EDF Aqua Challenge accapare l’attention médiatique. Pour autant, il serait maladroit de notre part de négliger le circuit de la coupe de France d’eau libre qui rassemble les spécialistes de la longue distance.

C’est en effet un rendez-vous incontournable qui a été lancé par Jean-Paul Narce, président la commission eau libre à la fédération, il y a une vingtaine d’années. Ce circuit, il ne faut pas l’oublier, est la première expression de notre discipline sur la scène nationale et dans les territoires d’outre-mer. C’est vraiment la coupe de France qui a permis à l’eau libre de toucher le grand public. Avant, on parlait peu de notre sport !

Il n’y a donc aucune concurrence entre la coupe de France d’eau libre et l’EDF Aqua Challenge.

Il s’agit deux de rendez-vous différents ! L’EDF Aqua Challenge s’adresse au grand public via une communication très dynamique imaginée en collaboration avec EDF, le partenaire historique de la Fédération. Il s’agit bel et bien d’une vitrine visant à faire nager le plus de monde possible. Les étapes de coupe de France sont davantage destinées aux nageurs licenciés à la FFN qui ont un objectif sportif.

La coupe de France permet-elle également aux jeunes nageurs d’eau libre d’emmagasiner de l’expérience ?

La coupe de France permet, en effet, aux jeunes nageurs d’optimiser leurs compétences et leur apprentissage de la discipline. A l’issue de chaque édition, un classement général est dressé. Les champions masculin et féminin sont récompensés en conséquence.

Stéphane Lecat (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Malgré tout, on a parfois le sentiment que l’EDF Aqua Challenge, du fait de sa médiatisation, a quelque peu « occulté » le circuit de la coupe de France.

Il faut bien comprendre que l’EDF Aqua Challenge vise à séduire le plus grand nombre de personnes. L’idée, je le répète, c’est vraiment d’inciter un maximum de gens à se mettre l’eau pour faire du sport. Dans cette perspective, et avec le soutien de notre partenaire EDF, nous avons élaboré une vaste campagne de communication. La coupe de France repose, elle, sur une démarche de performance dans laquelle tous les nageurs ne peuvent évidemment pas s’inscrire. Cela implique de s’entraîner régulièrement et de bâtir un projet sportif sur la saison. Pour autant, ces deux rendez-vous ne sont pas en concurrence. Il y a de la place pour les deux. Je dirais que ces circuits sont complémentaires.

« Complémentaires » au point de se nourrir l’un de l’autre ?

Je suis convaincu que l’EDF Aqua Challenge va avoir un impact favorable sur la coupe de France d’eau libre, soit en termes de participants, soit en termes de médiatisation ou que cela soit sur le plan de l’organisation. Il y aura forcément des éléments organisationnels de l’EDF Aqua Challenge que l’on va progressivement retrouver sur les différentes étapes de la coupe de France. De manière générale, c’est toute la discipline qui va en bénéficier !

Axel Reymond lors des championnats du monde de Budapest en 2017. En Hongrie, le Francilien avait décroché l'or du 25 km (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Les nageurs de l’équipe de France vont participer à des étapes de l’EDF Aqua Challenge. En revanche, on les voit peu sur le circuit de la coupe de France. Pourquoi ?

Il est difficile de tout faire coïncider. Aujourd’hui, tout est réglé dans les moindres détails. C’est délicat de demander à un nageur de haut niveau de bousculer sa préparation pour participer à telle ou telle course. J’ajouterais que le niveau des nageurs de l’équipe de France les oblige à cibler des épreuves internationales pour se confronter régulièrement aux meilleurs. Il en va de leur réussite et plus généralement de nos résultats !

La présence des nageurs vedettes de l’équipe de France comme Aurélie Muller, Marc-Antoine Olivier ou Axel Reymond, par exemple, constitue cependant une plus-value incontestable pour les organisateurs.

C’est évident ! L’an passé, ils ont pris part aux étapes du Cap d’Agde et de Paris. A chaque fois, le public était au rendez-vous. Les juniors étaient, quant à eux, présents à Annecy. Mais, une fois encore, tout cela s’inscrivait dans leur préparation pour les championnats d’Europe de Glasgow. Cette année, ils seront présents à Paris (étape que la FFN organise, ndlr), début septembre. Ils auront alors participé aux Mondiaux en Corée et seront sur le point de lancer leur saison olympique. Le timing sera idéal. Avant d’être des ambassadeurs de l’eau libre, ce sont d’abord des champions qui doivent être préservés d’un trop grand nombre de sollicitations afin de se concentrer sur leurs objectifs.

Que manque-t-il aujourd’hui à l’eau libre tricolore pour franchir un nouveau palier ?

Un titre olympique (sourire)

Cela ferait passer la discipline dans une autre dimension ?

C’est évidemment le meilleur moyen de faire parler de notre discipline. Rien ne surpasse un titre olympique ! Après, je pense que si nous parvenons à organiser un grand championnat d’Europe ou du monde dans les années à venir, cela pourrait nous permettre de franchir un palier auprès du grand public. Ce serait une vitrine exceptionnelle.

Recueilli par A. C.

Pour info : les inscriptions pour l'ensemble des 31 évènements (43 étapes), ainsi qu'à l'ensemble des compétitions eau libre du calendrier fédéral (EDF Aqua Challenge, Coupe de France, Coupes Régionales) sont ouvertes sur la plateforme FFN Eau Libre (www.ffneaulibre.fr).

Actualités

Dimanche 21 Avril 2019 - 19:00
Dimanche 21 Avril 2019 - 15:45

Le saviez-vous ?

L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=hJdSvIoXhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=hJdSvIoXhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=AUzzYRjM
Maitres
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=1YjPnu5_
Natation Course
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=l4tsfXafhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=l4tsfXafhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=K9EsyqFL
Eau Libre
Partenaires Officiels