Mercredi 13 Février 2019 - 17:00

(Une - Crédits photo : Christophe Delrue)

Le championnat Élite masculin est arrivé aux deux tiers de la phase régulière. Après douze journées, certaines tendances se dégagent.

Un trio de tête intouchable

Même si Strasbourg et Marseille ont créé un petit trou sur les Aixois au classement, le PAN reste présent dans le haut de tableau. Les hommes d’Alexandre DONSIMONI ne comptent que trois défaites (dont deux contre Strasbourg) et un match nul pour huit victoires. À chaque fois que les aixois ont perdu, c’était une défaite d’un but, bien souvent en fin de match. C’est dire combien ils sont difficiles à jouer et qu’ils sont capables de battre n’importe qui.

Le second, Marseille, a un parcours tout aussi remarquable que celui de son voisin géographique. Avec un bilan de deux victoires, un match nul et une défaite, les Marseillais réalisent une saison bien plus aboutie que la précédente, surtout si on prend en compte qu’ils jouent encore sur deux tableaux. En effet, en plus du championnat, le CNM est en passe de marquer l’histoire du Water-polo français s’il venait à décrocher son billet pour la finale de l’Eurocup, à Siracuse, le 27 février prochain (au match aller, Marseille s’est imposé 7-4 à domicile).

Enfin, le Team reste la seule équipe invaincue de ce championnat. Après douze rencontres, seul Marseille est parvenu à prendre un point aux champions de France en titre. Les Alsaciens n’ont besoin que d’un seul point pour se qualifier pour le Final 6 et de trois victoires pour aller directement en demi-finale.

Le Team Strasbourg est la seule équipe invaincue du championnat (Crédits photo : Facebook Team Strasbourg)

Quatre équipes pour trois places

Parmi les quatre équipes qui suivent, seul Nice s’était qualifié pour la phase finale la saison dernière. Cette année, il n’y aura pas quatre, mais six qualifiés pour les playoffs. Si trois billets semblent déjà être distribués, il reste encore quatre prétendants pour les trois dernières places.

Actuellement, c’est Tourcoing qui semble le mieux placé avec 20 points. En plus de leur quatrième place, les ENT ont l’avantage de passer devant les Niçois en cas d’égalité de points en fin de saison grâce à la différence de buts particulière (Tourcoing a perdu 9-8 à l’aller mais gagné 10-7 au retour).

Juste derrière, Montpellier est également en ballotage favorable. Même si Fabien VASSEUR et ses hommes n’ont potentiellement que trois points d’avance sur le premier non qualifié, Nice (« potentiellement » car l’ONN à six point de moins que les Heraultais mais comptent un match en moins), ce sont eux qui ont le meilleur calendrier sur cette fin de saison et comme, Tourcoing, ils bénéficient de la différence de buts particulière contre Nice en cas d’égalité.

Enfin, Nice et Noisy-le-Sec sont les deux derniers prétendants aux six premières places. Les Noiséens sont pour le moment devant avec trois points d’avance, mais comptent un match de plus que leur concurrent direct. De plus, les franciliens sont perdants sur la double confrontation face à Nice et devront donc récupérer des points sur les prochains matchs. Les niçois, quant à eux, en sauront beaucoup plus sur leur situation une fois qu’ils auront joué leur match en retard face à Sète.

Tourcoing est en bonne position pour accéder au Final 6 (Crédits photo : Christophe Delrue)

La lutte pour le maintien

Trois équipes se battent pour le maintien. Si Douai a déjà fait un grand pas avec ses trois victoires, Reims et surtout Sète doivent encore lutter.

Les Champenois, promus cette saison, sont évidemment en meilleure position avec leurs dix points. Même si Sète n’a toujours pas débloqué son compteur de points, rien n’est encore joué. On se souvient de Douai, l’année passée, qui avait fait la quasi totalité de la saison sans gagner le moindre match et qui, en remportant deux de ses trois dernières confrontations, avait fini par passer devant Sète. Les Heraultais n’ont pas encore joué toutes leurs cartes et ont encore quelques possibilités de se sauver, notamment avec la réception de leurs deux principaux rivaux en fin de saison.

Sète détient l'effectif le plus jeune du championnat et devra faire preuve de beaucoup de maturité pour se maintenir (Crédits photo : Facebook Sète Natation EDD)

Il reste encore six matchs et même si certaines tendances se dégagent, rien n’est encore joué. La fin de saison s’annonce passionnante.

France Water-polo

Actualités

Le saviez-vous ?

12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=MvKcwx7r
Natation Estivale
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/laura_auger_margaux_chretien.jpg?itok=fOERV4Nhhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/laura_auger_margaux_chretien.jpg?itok=fOERV4Nhhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/laura_auger_margaux_chretien.jpg?itok=BQJlK_Dm
Natation artistique
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=1YjPnu5_
Natation Course
Partenaires Officiels