Elite M, Strasbourg et Douai passent tout juste, Tourcoing assure | Fédération Française de Natation
Partager
Dimanche 27 Janvier 2019 - 18:30

Cette dixième journée de championnat marquait le début des matchs retour. Plusieurs confrontations directes pour le maintien ou pour les six premières place avaient lieu.

Retour sur cette journée qui fut serrée.

CN Noisy-le-Sec - Pays d’Aix Natation : 10 - 6 (3-5, 3-4, 2-4, 2-3)

Arbitrage : Massimo CASTRILLI et Alban DAVID

Les Aixois se méfiaient de cette rencontre car seul Strasbourg était venu s’imposer en région parisienne cette saison. Pour cette affiche, plusieurs joueurs manquaient à l’appel. Les Noiséens devaient faire sans leur gardien titulaire Lukas KOZMER ni leur buteur Jesse KOOPMAN alors que le Pays d’Aix se déplaçait sans Sébastien MONNERET. Comme prévu, la rencontre a débuté sur les chapeaux de roues avec huit buts inscrits lors du premier quart temps. Après six minutes de jeu le PAN menait déjà 1-4 et parvenait à garder cette avance jusqu’au milieu de la seconde période (4-7). C’est alors que Noisy marque deux buts coup sur coup et revient à un but (6-7). Le match est alors relancé et le public se réveille. Mais l’espoir est de courte durée car Ugo CROUSILLAT inscrit deux nouveaux buts avant la mi-temps et redonne trois longueurs d’avance aux siens (6-9). Le PAN revient déterminé des cinq minutes de pause et met fin à tout suspens en l’espace de quatre minutes (7-13 au milieu du troisième quart temps). Les hommes d’Alexandre DONSIMONI gèrent parfaitement leur fin de match et s’imposent au final 10-16.

Noisy-le-Sec : Pliskevich 2, Szabo 1, Bourgogne 1, Blary Q. 1, Sterling 1, Marzouki 3, Pesteric 1,

Pays d’Aix : Saux 1, Véron 1, Khasz 2, Blary R. 3, Shiga 1, Crousillat 4, De Lera 3, Colodrovschi 1.

Quentin BLARY (Noisy-le-Sec) : « Comme attendu c’était un match difficile contre une bonne équipe d’Aix. Aix a toujours fait la course en tête en ayant rapidement 3-4 buts d’avance. Malgré tout on s’est battu pour essayer de revenir au score mais Aix a fait ce qu’il fallait pour maintenir et aggraver cet écart pour l’emporter. Maintenant on repart sur une semaine de travail pour corriger nos erreurs car on a un match important qui nous attend à Nice la semaine prochaine ».

Romain BLARY (Pays d’Aix) : « On a fait un match sérieux de bout en bout. On s’attendait à un match dur contre une équipe de Noisy, chez elle, qui monte en puissance et dans son bassin de 25. L’important pour nous était de prendre les trois points et ne pas refaire de faux pas ».

VOIR LES BUTS DU MATCH EN CLIQUANT ICI.

Montpellier WP - Team Strasbourg : 6 - 7 (1-2, 1-2, 1-0, 3-3)

Arbitrage Sébastien DERVIEUX et Benjamin MERCIER

Les Montpelliérains le savaient, un bon résultat face à Strasbourg passerait forcément par une très bonne défense car personne n’est parvenu à marquer plus de sept buts aux alsaciens en championnat cette saison. Fabien VASSEUR devait en plus se priver des services de David HEINRICH et de son capitaine Geoffrey LAUX. Et comme prévu, les défenses étaient à l’honneur. Comme à son habitude, Strasbourg tient en défense et est réaliste sur certaines occasions en attaque. À la fin du premier quart temps, les alsaciens mènent 1-2 et réalisent même un léger break dans le second quart temps en menant de trois buts à deux minutes de la mi-temps (1-4). Montpellier refait petit à petit son retard et revient à une longueur en fin de troisième période (3-4). Les huit dernières minutes seront beaucoup plus disputées et ce sont à l’inverse les attaques qui se font plus décisives et les locaux finissent par égaliser à une minute et trente secondes de la fin du match. Le MWP croit bien tenir là un excellent résultat et se met même à envisager une victoire. Mais sur l’action qui suit, le Team conclut parfaitement une nouvelle supériorité numérique et s’impose ainsi 6-7. Une affiche qui a tenu toutes ses promesses à Antigone et qui laisse présager une fin de saison très disputée.

Montpellier : Delas 1, Kalinic 1, Zivkovic 3, Marnitz 1.

Strasbourg : Kintsurashvili 1, Babic 1, Letica 1, Markovic 3, Bratic 1.

Fabien VASSEUR (Entraineur de Montpellier) : « C’était un bon match que l’on perd d’un but comme à l’aller. Il nous manquait David Heinrich, blessé, et Geoffrey Laux qui était sur le banc mais qui n’est pas rentré, blessé lui aussi. Ça s’est joué à peu. Strasbourg a un très bon sept qui nous fait mal. On a fait rentrer les jeunes et c’est important dans ce genre de rencontre qu’ils prennent de l’expérience ».

Hugo FONTANI (Strasbourg) : « On a très bien commencé le match et on a réussi à garder le rythme jusqu'au bout. On savait que ça allait être difficile chez eux et qu'ils allaient tout faire pour nous faire tomber. On fait quelques erreurs d'inattention qui auraient pu nous coûter cher mais on sort du match avec la victoire ce qui est le plus important ».

VOIR LES BUTS DU MATCH EN CLIQUANT ICI.

Le MWP a failli créer à la sensation face au leader invaincu (Crédits Photo : Montpellier WP)

EN Tourcoing - O. Nice Natation : 10 - 07 (3-1, 2-1, 3-0, 2-5)

Arbitrage : Pascal BOUCHEZ et Dominique NOWAK

L’enjeu était de taille car avant la rencontre, les deux clubs occupaient la 6ème et la 7ème place au classement, alors que seuls six seront qualifiés pour la phase finale du championnat. Ce sont les Tourquennois qui ont pris les choses en main. Malgré un début de match équilibré (1-1 après quatre minutes de jeu), les nordistes ont rapidement creusé l’écart menant 5-2 à la mi-temps puis 8-2 à la fin du troisième quart temps. Même si les niçois reviennent au score lors des huit dernières minutes, il est trop tard pour espérer combler leur retard. Tourcoing s’impose au final 10 à 7 et grimpe même d’une marche au classement profitant de la défaite de Noisy-le-Sec face au PAN. Ce fut une rencontre particulière pour plusieurs tourquennois qui jouaient face à leur ancien club (Julien CROSETTI, Emile HANSEN et Cédric ROCCHIETTA) qui, à eux trois, ont inscrit huit des dix buts de leur équipe dont six pour le seul Cédric ROCCHIETTA.

Tourcoing : Crosetti 1, Hansen 1, James 1, Rocchietta 6, Krisman 1.

Nice : Bachelier 1, Caumette 1, Filipovic 1, Kujacic 4.

Jonathan GHESQUIERE (Entraineur de Tourcoing) : « C’est une belle performance collective ! L’équipe a fait preuve de caractère et avec un axe central de très haut niveau... Rochietta a mis 6 buts et un travail défensif remarquable ! Dubois solide dans sa cage et Hansen et Matkovic fidèles à eux mêmes... On a pris beaucoup de temps tactiquement et ça paye ce soir, ça fait plaisir car pour être honnête j’ai toujours pris cher contre Samuel !!! C’est beau de gagner ainsi mais lundi on redescend sur terre car on n’est pas à l’abri d’une déconvenue. Merci aussi aux supporters qui ont été formidables une fois de plus ».

Rémi GARSAU (Nice) : "On a manqué de rythme et d'agressivité dès le début, ajouté à un manque de réussite, ça a permis à Tourcoing de faire l'écart. Le sursaut d'orgueil était trop tardif en dernière période où ils ont pu gérer l'écart".

VOIR LES BUTS DU MATCH EN CLIQUANT ICI.

Cédric ROCCHIETTA aura fait beaucoup de mal à son ancien club avec ses 6 buts (Crédits Photo : Christophe Delrue)

Stade de Reims Nat. - FNC Douai : 13 - 14 (3-5, 2-3, 3-5, 5-1)

Arbitrage : Julien BOURGES et Christophe VANHEMS

Bien que les deux clubs aient une petite avance sur Sète au classement, cette rencontre permettait au vainqueur d’entrevoir une bonne chance de maintien en fin de saison. Le match aura été marqué par deux attaques très performantes où pas moins de 27 buts auront été inscrits. Dès la première minute, c’est Douai qui prend l’avantage, but auquel Reims répond sur l’action qui suit. Cette première minute sera à l’image des vingt suivantes où Douai prend constamment les devants mais sans parvenir à se mettre à l’abri (8-9 en milieu de 3ème période). Puis les nordistes inscrivent quatre buts consécutifs (9-13 en début de dernière période) et pensent alors filer vers leur troisième succès de la saison. Reims ne se laisse pas abattre, à l’image de Samuel BALAZ (6 buts), et revient à une longueur de son adversaire à une minute de la fin (13-14). Mais c’est quand même Douai qui finira par s’imposer. Yann CLAY et ses hommes remportent trois points très importants et peuvent être rassurés pour la suite de la saison.

Reims : De Vie 2, Gagulic 2, Dulin 1, Vix 1, Jajcinovic 1, Balaz 6.

Douai : Croquet 1, Lincheneau 2, Vitrant 3, Zaoui 3, Canonne 4, Clay 1.

Hugo LEPOINT (Douai) : « On a réussi à mener tout le match. On avait des occasions franches devant mais on a pris trop de buts sur des choses que nous avions préparé. Malgré ça nous menons de 5 buts au début de la 4ème mais Reims a réussi à revenir au score. L’équipe a fait preuve de caractère et a réussi à garder son avantage. Cette victoire était très importante pour nous, elle nous permet d’être à 90% sur de ne pas être relégable ».

CN Marseille - Sète Natation EDD : 14 - 06 (3-0 ; 3-1 ; 3-3 ; 5-2)

Arbitrage : Jérémie PEDEN et Tibor VARGA

Les choses s’annonçaient difficiles pour les Sétois qui se déplaçaient chez un CNM en pleine confiance après sa victoire en Euro Cup en milieu de semaine, et pourtant, ils ont proposé une bonne adversité, surtout en troisième période.

Comme on aurait pu s’y attendre, Marseille a très rapidement pris le large et menait 6-0 peu avant la fin de la seconde période. Le SNEDD, timide jusque là, se relance et revient à 7-3 en milieu de troisième. Les locaux vont creuser à nouveau l’écart par la suite, non sans mal, pour finalement s’imposer par huit buts d’écart. La folle semaine marseillaise se solde par deux victoires en deux matchs, ce qui permet au CNM d’entrevoir une qualification pour la finale de la coupe d’Europe et de garder sa deuxième place au classement du championnat élite. Les Sétois, quant à eux, restent derniers et vierges de points mais tiennent peut être là des pistes intéressantes de travail prometteuses pour la suite.

Marseille : Christiaens 1, Olivon 3, Izdinsky 2, Kimbell 1, Vanpeperstraete 1, Marion-Vernoux 3, Camarasa 3.

Sète : Alfonso Pozo 1, Panajotovic 1, Furman 2, Brothier 1, Chandieu 1.

Pierre CHANDIEU (Sète) : « Le travail que l’on fait depuis le début de l’année commence petit à petit à payer mais il nous manque un long chemin vers le haut niveau. Pour nous ce soir des choses ont été bien faites mais il y a encore un peu trop de gâchis sur certains points. On va donc essayer de réajuster cela et continuer à travailler pour obtenir une victoire contre Tourcoing la semaine prochaine ».

VOIR LES BUTS DU MATCH.

France Water-Polo

Le saviez-vous ?

Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=l4tsfXafhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=l4tsfXafhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/sk2_0857.jpeg?itok=K9EsyqFL
Eau Libre
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=1YjPnu5_
Natation Course
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/banner_relais_0.jpg?itok=xl_gfMJ1https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/banner_relais_0.jpg?itok=xl_gfMJ1https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/banner_relais_0.jpg?itok=Hn8GwBMp
L'accompagnement socio-professionnel
Partenaires Officiels