Dimanche 8 Juillet 2018 - 08:30

Victorieux la veille de l’Espagne, les Russes ont confirmé en prenant le meilleur sur les Tricolores qui concèdent leur deuxième défaite de ces Internationaux de France.

Battus certes, les Français ont malgré tout livré une belle bataille face à une formation russe qui semble avoir particulièrement bien préparé les prochains championnats d’Europe. Les Tricolores étaient d’ailleurs les premiers à trouver le chemin du but par l’intermédiaire d’Ugo Crousillat à la conclusion d’une période de supériorité numérique rapidement jouée par les Bleus. Toujours aussi efficace avec son bras gauche, le joueur du Pays d’Aix Natation récidivait en fin de période sur une autre zone + et permettait aux Bleus de recoller au score à l’issue des huit premières minutes de jeu. Les défenses prenant le meilleur sur les attaques, le score évoluait très peu en deuxième période. Et seul Dimitri Kholod, l’ancien joueur d’Aix-en-Provence, parvenait à tromper la vigilance de Garsau, la mi-temps survenant donc sur le score de 3 à 2 en faveur des Russes.

Charles Cannone tente sa chance face à la Russie. (Photo: Philippe Fretault)

Conscients qu’une belle performance était à leur portée, Saudadier et ses coéquipiers revenaient de la pause avec le couteau entre les dents. La preuve en était d’ailleurs rapidement apportée. D’abord par Guillaume Dino, qui profitait d’une nouvelle période de supériorité numérique, pour ramener son équipe à hauteur de la Russie, puis par Thomas Vernoux, seize ans, qui jouait au vieux briscard en poussant au fond des filets de Fedotov un ballon qui trainait près des cages du gardien russe. A nouveau en tête dans cette rencontre, les Français allaient malheureusement finir par payer leur manque d’expérience dans la deuxième partie du troisième quart-temps. Au point de voir leurs adversaires avec deux longueurs d’avance à l’appel du dernier acte. Un avantage qui allait finalement s’avérer suffisant pour les Russes qui s’imposaient 9 à 7. Il n’en demeure pas moins que le visage montré toute au long de cette rencontre par l’équipe de France est porteur d’espoirs pour l’avenir.

Rémi Saudadier : « On ne peut pas se satisfaire d’une défaite, mais ce match face à la Russie est plutôt encourageant. Il y a eu ce soir des choses intéressantes. Notre groupe est jeune et progresse petit à petit. Les Russes travaillent depuis plus longtemps ensemble. Ils ont beaucoup de joueurs qui disputent chaque saison la Champion’s League. Ce soir, l’équipe qui a le plus de bouteille a gagné »

France 7 – 9 Russie

Score par période : 2-2, 0-1, 2-3, 3-3

Garsau, Saudadier, Olivon, Bachelier, Khasz 1, Vernoux 1, Crousillat 2, Dino 2, Marion Vernoux, Canonne, Vanpeperstraete, Lepoint 1, Fontani

Actualités

Mardi 11 Décembre 2018 - 17:45
Mardi 11 Décembre 2018 - 14:30

Le saviez-vous ?

Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=0p7idtCuhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/actu_banner.jpg?itok=1YjPnu5_
Natation Course
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=hJdSvIoXhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=hJdSvIoXhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/bannermaitre.jpg?itok=AUzzYRjM
Maitres
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=JJe6dj8xhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/sport/banner/banner_swimmer.jpg?itok=MvKcwx7r
Natation Estivale
Partenaires Officiels