Les Bleus en ordre de bataille | Fédération Française de Natation
Partager
Lundi 27 Mai 2019 - 12:15

Les championnats de France d’eau libre organisés à Brive-la-Gaillarde (sur le splendide site du Lac du Causse) du 23 au 26 mai dernier ont livré leur verdict. Au total, huit nageurs représenteront la France lors des championnats du monde de Yeosu (13-19 juillet), en Corée du Sud : Aurélie Muller, Lara Grangeon, Lisa Pou, Océane Cassignol, Marc-Antoine Olivier, David Aubry, Logan Fontaine et Damien Joly. Il y a deux ans, à Budapest (lac Balaton), les Bleus avaient décroché six médailles mondiales, dont quatre titres.

Le Directeur de l'eau libre, Stéphane Lecat, peut avoir le sourire : les nageurs de l'équipe de France ont répondu à ses attentes. Au total, ils seront huit à disputer les championnats du monde de Yeosu en juillet prochain (KMSP/Stéphane Kempinaire).

5 KM

A l’issue d’un 5 km particulièrement relevé, la victoire est finalement revenue au Normand Logan Fontaine. « C'était un peu dur du début à la fin », a commenté le nageur des Vikings de Rouen. « J'étais contracté au niveau des bras et j'ai vraiment dû lutter pour arracher la victoire. J'avais comme objectif de décrocher ma sélection pour les championnats du Monde, c'est chose faite ! » Le nageur de Damien Cattin-Vidal sera accompagné par Damien Joly sur le 5 km des championnats du monde. Après une première expérience en eau libre, l’année dernière, lors des championnats de France organisés à Gravelines, l’Antibois a, cette fois, réussi à bousculer la hiérarchie pour s’octroyer une place au sein du collectif longue distance. « C'était une course vraiment difficile », nous a confié Damien Joly. « Dès le début, j’ai pris un coup dans les dents et je me suis mis à saigner de la lèvre. J'étais un peu perdu. Je n'arrivais pas à me situer dans la course. Je me suis mis un peu à l'écart et j'ai réussi à remonter petit à petit. Sur le dernier tour, je fais un bon passage de bouée et je viens prendre la deuxième place. » Côté féminin, la victoire d’Aurélie Muller (devant ses compatriotes Lara Grangeon et Océane Cassignol) ne change rien puisque les deux premières Françaises étaient d’ores et déjà qualifiées pour les championnats du monde sur cette distance. « Je ne pensais pas que ça partirait aussi vite », a déclaré la double championne du monde, Aurélie Muller. « J'étais mal le premier tour au niveau des sensations, je me suis calée derrière en attendant que ça aille mieux. Il y avait constamment des accélérations. Il y avait vraiment un très gros niveau avec les Allemandes. A partir de la dernière bouée, je termine à fond pour venir toucher juste derrière l'Allemande (Leonie Beck) ».

Podium 5km messieurs :

1. FONTAINE Logan [FRA] CLUB DES VIKINGS DE ROUEN 00:53:33,62

2. JOLY Damien [FRA] MONTPELLIER MM UC NATATION 00:53:35,94

3. MEIBNER Soren [GER] GERMANY 00:53:36,43

4. KUKLA Clément [FRA] A.A.S.S. NATATION 95 00:53:37,51

Pour sa seconde participation à des championnats de France d'eau libre, Damien Joly a décroché sa qualification sur 5 km. En Corée du Sud, cet été, et à l'instar de David Aubry, il représentera la France en bassin ainsi qu'en milieu naturel (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Podium 5 km dames :

1. BECK Leonie [GER] GERMANY00:58:02

1. MULLER Aurélie [FRA] CERCLE NAUTIQUE SARREGUEMINES 00:58:06

2. GRANGEON Lara [FRA] CERCLE DES NAGEURS CALEDONIENS 00:58:07

3. CASSIGNOL Océane [FRA] MONTPELLIER MM UC NATATION 00:58:10

Aurélie Muller disputera les 5 et 10 km aux championnats du monde de Yeosu (KMSP/Stéphane Kempinaire).

10 KM

D’enjeu, il n’y en avait pas pour les championnats du monde de Yeosu puisque la sélection s’était opérée lors de l’étape de coupe d’Europe d’Eilat (Israël), fin mars. Reste que le 10 km du championnat de France était le support d’une étape de coupe d’Europe qui aura donné du fil à retordre aux Français. Si David Aubry s’adjuge la victoire, son partenaire en équipe de France et camarade d’entraînement à Montpellier, Marc-Antoine Olivier, pourtant victorieux de la coupe du monde aux Seychelles la semaine précédente, a été contraint à l’abandon en raison d’une hypothermie. « Ça n’a pas été facile parce qu’après les dernières semaines d’entraînement qu’on a passé avec Philippe (Lucas), j’étais un peu dans le dur physiquement », a livré David Aubry à l’issue de son succès. « J’ai essayé de laisser passer les autres nageurs, mais ils ne voulaient pas prendre de relais. Cela m’a contraint à imposer un rythme et à le tenir quasiment jusqu’à la fin. » Dans l’épreuve féminine, les Tricolores Aurélie Muller et Lara Grangeon prennent la quatrième et cinquième place de la coupe d’Europe. « J’ai fait ce que j’avais prévu », a témoigné Aurélie Muller. « J’ai lancé quelques accélérations avant d’attaquer à la fin. C’était un beau 10 km. Pour Lara et moi, c’était surtout une course de travail. Il nous reste maintenant un mois et demi pour peaufiner notre préparation. »

Podium 10km messieurs :

1. AUBRY David [FRA] MONTPELLIER NATATION 1 h 54:31.45

2. KYNIGAKIS Athanasios Charalampos [GRE] 1 h 54:36.47

3. MARTINEZ MURCIA Alberto [ESP] 1 h 54:38.09

4. ZITOUNI Fares [FRA] C VIKINGS DE ROUEN 1 h 55:14.18

David Aubry, vainqueur du 10 km des championnats de France également support de la coupe d'Europe, en compagnie de Logan Fontaine, qualifié sur 5 km pour les Mondiaux en Corée du Sud (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Podium 10 km dames :

1. RUIZ BRAVO Paula [ESP] 1 h 59:56.12

2. VAN ROUWENDAAL Sharon [NED] 1 h 59:57.24

3. ANDRE Angelica [POR] 2 h 00:34.15

4. MULLER Aurélie [FRA] CN SARREGUEMINES 2 h 00:34.26

5. GRANGEON Lara [FRA] CN CALÉDONIENS 2 h 00:35.09

Lara Grangeon disputera les 5, 10 et 25 km en Corée du Sud, cet été (KMSP/Stéphane Kempinaire).

25 KM

Après quasiment 5h27 de course, c’est le jeune et prometteur Clément Batte qui a remporté le 25 km masculin des championnats de France de Brive-la-Gaillarde disputés sur le Lac du Causse. En l’absence du grandissime favori, champion du monde et multiple champion d’Europe de la spécialité, Axel Reymond, blessé au biceps, Clément Batte a nettement devancé son dauphin, Julien Codevelle. Chez les femmes, Lisa Pou, bientôt 20 ans, a remporté la course et décroché par la même sa sélection pour les Mondiaux en juillet. En Corée, elle s’alignera sur la plus longue des distances en compagnie de la Calédoniennes Lara Grangeon, sélectionnée sur 5, 10 et 25 km.

Podium 25km messieurs :

1. BATTE Clement [FRA] CERCLE DES NAGEURS DE VALLEE DE SEINE 05:26:51,37

2. CODEVELLE Julien [FRA] CERCLE DES NAGEURS ST PIERROIS 05:34:53,72

3. VERPLAETSE Alexandre [FRA] ALLIANCE DIJON NATATION 05:50:41,07
 
Podium 25 km dames :

1. POU Lisa [FRA] MONACO NATATION 05:37:04,64

2. JOUISSE Caroline [FRA] AQUATIC CLUB DE BOURGES 05:42:07,23

3. DORNIC Morgane [FRA] CLUB NAUTIQUE BRESTOIS 05:47:21

Lisa Pou, qualifiée sur le 25 km des Mondiaux en Corée du Sud (KMSP/Stéphane Kempinaire).

A. C.

LES QUALIFIES POUR LES CHAMPIONNATS DU MONDE

5 km femmes : Aurélie Muller et Lara Grangeon

5 km hommes : Damien Joly et Logan Fontaine

10 km femmes : Aurélie Muller et Lara Grangeon

10 km hommes : Marc-Antoine Olivier et David Aubry

25 km hommes : Marc-Antoine Olivier

25 km femmes : Lara Grangeon et Lisa Pou

Océane Cassignol est remplaçante pour le relais.

Océane Cassignol s'est qualifiée pour les Mondiaux au titre du relais (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Actualités

Le saviez-vous ?

12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904

À lire aussi

Partenaires Officiels