Cannes, par la grande porte | Fédération Française de Natation
Partager
Lundi 17 Juin 2019 - 11:15

Cannes, pourtant « capitale des sports de plein air », n’avait jamais accueilli de compétition d’eau libre. Ce qui n’a pas empêché le CNC de faire une entrée remarquée dans le circuit de l’EDF Aqua Challenge ! Tant par la qualité de l’organisation que par le plateau réuni ce week-end à deux pas de la Croisette.

Gilles Lesparre peut sourire. Malgré une météo capricieuse qui a un petit peu gâché la fête samedi en empêchant les démonstrations de water-polo et de natation artistique programmées durant l’après-midi, le président cannois et son équipe de bénévoles ont largement atteint leur objectif, à savoir démontrer que l’eau libre avait sa place dans la Cité du cinéma. Et ce ne sont pas les 400 et quelques concurrents qui ont participé aux cinq courses de la deuxième étape de l’EDF Aqua Challenge qui diront le contraire. Reçus comme des reines et des rois par une équipe aux petits soins, et déjà terriblement efficace malgré son manque d’expérience, ils ont pu en effet s’en donner à coeur joie sur une Grande Bleue plus accueillante dimanche, jour de courses.

Départ plongé sur ponton comme les « pros » : Cannes a fait une entrée remarquée dans le monde de l’eau libre (Photo : Lionel Catalayud).

Premiers à s’élancer à 8h30, les concurrents du 5 bornes ont cependant dû faire avec un petit clapot et une visibilité réduite qui a donné un rôle plus important à l’orientation. Si Simon Bachmann avouait même s’être un peu perdu, le sociétaire de l’AS Monaco, par ailleurs citoyen Seychellois (il représentera l’archipel de l’Océan Indien aux prochains championnats du monde, ndlr) a dominé la course de bout en bout pour s’imposer devant un duo de jeunes et prometteurs cannois, Thomas Sautereau (17 ans) et Adem Hamadi (16 ans). Grande favorite chez les filles au vu de ses performances lors des derniers championnats de France – avec en particulier la quatrième place sur 25 kilomètres -, Céline Heurtiaux (St-Raphaël) a elle aussi maîtrisé la concurrence et  laissé ses dauphins, les… Cannoises Klara Gerbier et Levanna Catalayud à plus de quatre minutes !

Simon Bachmann, vainqueur à Cannes, participera aux championnats du monde sous les couleurs des Seychelles (Photo : Lionel Catalayud).

Le podium du 5 km dames : Gerbier (2ème), Heurtiaux (1ère) et Catalayud (3ème) (Photo : Lionel Catalayud).

Une Raphaëloise pouvant en cacher une autre, Lou Berland imitait en fin de matinée sa coéquipière en remportant le 2 500 mètres sur lequel la deuxième place de la Niçoise Lilou Bernard, 14 ans seulement, était particulièrement remarquée. A peine rentrés des championnats d’Europe juniors de triathlon à Weert (Pays-Bas) où ils ont respectivement pris la 2ème et la 9ème place, Boris Pierre et Guillaume Hay avaient tenu à être présents à Cannes, à deux pas de leur site d’entraînement puisque les deux internationaux résident habituellement à Boulouris. Et s’ils ont trouvé plus forts qu’eux avec le Romanais Guilhem Mourier, lauréat de l’épreuve, et le Niçois Yohan Airaud, deuxième, les jeunes triathlètes ont démontré des belles dispositions, Guillaume devançant cette fois Boris pour les accessits.

Qu’importe la place, chacun savoure sa victoire (Photo : Lionel Catalayud).

La fête, déjà belle avec ces deux courses particulièrement intéressantes et disputées, montait encore d’un cran avec les deux dernières épreuves de la journée, le 500m enfants et le relais 3x500 mètres. Un grand moment de fraicheur et de bonne humeur qui a permis de (re)découvrir de jeunes et de… moins jeunes talents, les anciens internationaux Loïc Branda et Maylis Lesparre remouillant à l’occasion le maillot dans le cadre de relais « entre potes ». Le rideau pouvait tomber sur cette première édition cannoise qui en appelle bien d’autres !

A Cannes, Jean-Pierre Chafes

les résultats

5 KM

Dames : 1-C. Heurtiaux (St-Raphaël Natation) 1h06’00’’21, 2-K. Gerbier (CN Cannes) 1h10’08’’18, 3-L. Catalayud (CN Cannes) 1h10’38’’67, 4-Y. Martin (CN Cannes) 1h12’16’’22, 5-L. Bernard (Montpellier Paillade Natation) 1h15’50’’30…/

Messieurs : 1-S. Bachmann (AS Monaco) 1h03’24’’56, 2-T. Sautereau (CN Cannes) 1h05’54’’64, 3-A. Hamadi (CN Cannes) 1h06’08’’90, 4-M. Roques (Montpellier Paillade Natation) 1h07’01’’77, 5-T. Beaucamp (AC Molsheim Mutzig) 1h07’19’’44…/

Le podium du 5 km messieurs : Sautereau (2ème), Bachmann (1er) et Hamadi (3ème) (Photo : Lionel Catalayud).

2,5 KM

Dames : 1-L. Berland (St-Raphaël Natation) 39’44’’14, 2-L. Bernard (ON Nice) 40’22’’13, 3-M. Letrillard (Montpellier Paillade Natation) 40’42’’47, 4-N. Goreini (CN Cannes) 40’49’’94, 5-M. Kimberley Johnson (G-B) 40’59’’…/

Messieurs : 1-G. Mourier (Dauphins Romanais Péageois) 30’40’’65, 2-Y. Airaud (ON Nice) 32’55’’62, 3-G. Hay (St-Raphaël Natation) 33’51’’19, 4-B. Pierre (St-Raphaël Natation) 34’01’’88, 5-C. Baudin Chassigneux (ON Nice) 35’22’’85…/

Le saviez-vous ?

Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN

À lire aussi

Partenaires Officiels