Olivier et Grangeon sur le podium aux Seychelles | Fédération Française de Natation
Partager
Lundi 13 Mai 2019 - 15:30

À deux mois des Mondiaux d’eau libre qui se tiendront en Corée du Sud (13-19 juillet à Yeosu), quatre nageurs tricolores étaient aux Seychelles le week-end dernier pour disputer une étape de coupe du monde du circuit FINA. L’occasion de se confronter aux meilleurs nageurs de la planète sur 10 km et prendre des repères dans des conditions climatiques proches de celles de la Corée du Sud au mois de juillet.

Si Marc-Antoine Olivier s’était hissé, un peu à la surprise générale, sur le podium du 10 km des Jeux Olympiques de Rio (3ème) en 2016, le nageur tricolore nourrit des ambitions encore plus élevées à Tokyo en 2020. Mais avant de nager dans les eaux nipponnes, Olivier devra se hisser dans le Top 10 du 10 km des championnats du monde 2019 qui se tiennent cet été en Corée du Sud. Et quand on voit le niveau qu’il a affiché ce dimanche 12 mai aux Seychelles, on se dit que cela est largement à sa portée. L’élève de Philippe Lucas à Montpellier s’est imposé sur cette étape de coupe du monde en devançant notamment le champion d’Europe du 5 et du 25 km, Krisztof Rasovszky (Hongrie) et le champion olympique et du monde de la discipline, Ferry Weertman (Pays-Bas). Une victoire référence pour Marc-Antoine Olivier qui a prouvé son aisance dans une eau chaude et dans des conditions similaires à celles qui lui seront proposées cet été en Corée. 

Marc-Antoine Olivier a remporté l'étape de coupe du monde aux Seychelles. (Photo: FFN)

Du côté des filles, Lara Grangeon poursuit son apprentissage express de la discipline. Lancée dans une course contre la montre pour disputer les JO de Tokyo en eau libre en 2020, la Calédonienne apprend vite et bien. Après avoir remporté l’étape de Coupe d’Europe d’Eilat et validé son ticket pour les Mondiaux sur 10 km, celle qui s’entraîne à l’INSEP sous la houlette de Xavier Idoux, a pris la troisième place de l’étape de coupe du monde aux Seychelles. Son premier podium à ce niveau dans une course particulièrement relevée avec les meilleures nageuses de la planète. Grangeon s’est même offert le luxe de devancer l’expérimentée italienne Rachele Bruni et la championne du monde en titre Aurélie Muller. Cinquième, Muller a pris le départ de cette course avec l’ambition de prendre des repères et de trouver des réponses aux questions qu’elle se posaient le mois dernier lors des championnats de France de Rennes. Et si elle n’a sans doute pas tout résolu dans les eaux des Seychelles, il lui reste désormais deux mois pour peaufiner sa préparation pour les championnats du monde. En Corée, l’équipe de France tentera de réussir ce qu’aucune autre nation n’a accompli : qualifier quatre nageurs (deux garçons et deux filles) sur le 10 km olympique de Tokyo en 2020. 

Lara Grangeon a pris la troisième place de l'étape de coupe du monde aux Seychelles, tandis qu'Aurélie Muller a pris la cinquième place (Photo: FFN)

J. C. 

Le saviez-vous ?

Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir

À lire aussi

Partenaires Officiels