Fantine Lesaffre : « Un gros soulagement » | Fédération Française de Natation
Partager
Mardi 15 Juin 2021 - 19:45

Vice-championne de France du 200 m 4 nages dans le sillage d’une solide Cyrielle Duhamel (vainqueure en 2’11’’57), l’Antiboise Fantine Lesaffre (2’12’’47) mesurait le chemin parcouru et les obstacles franchis à l’heure de savourer sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Eh bien voilà, c’est fait, tu es qualifiée pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Oui, enfin (sourire)… Je n’avais qu’un seul objectif en tête cette semaine : me qualifier pour les Jeux, peu importe la course et peu importe le chrono. J’aurais préféré gagner ce soir, mais Cyrielle (Duhamel) a fait un gros temps et une bien meilleure course. Je suis contente pour elle (sourire)

Comment t’es-tu sentie dans l’eau par rapport aux derniers mois qui viennent de s’écouler ?

Ça a été une année très compliquée au cours de laquelle j’ai eu beaucoup de choses à régler. Me qualifier pour les Jeux de Tokyo, c’est un gros soulagement. Je vais pouvoir aborder le reste des championnats de France avec davantage de sérénité. Surtout, je vais pouvoir me focaliser sur ma préparation olympique dès la semaine prochaine.

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

Quelles seront tes ambitions sur 400 m 4 nages (jeudi 17 juin), ton épreuve de prédilection ?

Le stress de la compétition étant parti, je sais que je vais gérer mes courses différemment. Quand je suis sereine dans ma tête, en général, tout est plus facile (sourire)

As-tu songé à mettre un terme à ta saison au cours des derniers mois ?

C’est sûr que ça a été difficile, mais j’ai été aidée et soutenue par mon entourage. Disons que l’espace d’un milliard de centième de seconde, j’ai pensé à arrêter, mais je suis contente de ne pas l’avoir fait, contente d’être ici (à Chartres) et surtout contente de partir aux Jeux. Et puis, deux Françaises qualifiées sur 200 m 4 nages, je ne sais pas si c’est déjà arrivé par le passé. Deux Nordistes, c’est top ! On va représenter nos clubs, la France et le Nord.

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

Quels seront tes objectifs à Tokyo ?

C’est déjà bien d’y participer, mais j’ai un objectif en tête depuis quelques années. Un rêve. On verra. Je suis tellement heureuse. Le 200 m 4 nages, ce n’est pas ma course préférée, mais sur 400 m 4 nages, je vais tout faire pour me rapprocher du podium.

Recueilli à Chartres par Adrien Cadot

Le saviez-vous ?

Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m

À lire aussi

Partenaires Officiels