La natation française reprend des couleurs au Foro Italico | Fédération Française de Natation
Partager
Lundi 17 Août 2020 - 10:15

Les nageurs français ont enfin retrouvé la compétition. Après plus de cinq mois sans échéances, une partie de l’équipe de France, dont Mélanique Hénique et Marc-Antoine Olivier, a pu prendre de nouveaux repères à Rome. Trois jours dans le bassin du Foro Italico, à l’occasion du Trophée des Sept Collines qui s’est déroulé du mardi 11 au jeudi 13 août. Bilan, de beaux chronos et une reprise progressive sous le soleil romain.

C’est une poignée des nageurs de l’équipe de France qui a pris part, du mardi 11 au jeudi 13 août dernier, au Trophée des Sept Collines. Premier meeting depuis la crise sanitaire qui a grandement freiné l’élan des athlètes, ces trois jours furent l’occasion pour les quelques nageurs hexagonaux présents de retrouver des sensations, au centre sportif du Foro Italico dans le quartier Della Vittoria. Quartier qui a su porter son nom pour la papillonneuse, Mélanie Hénique. La médaillée mondiale a ouvert le bal mardi soir en remportant la finale femme du 50 mètres papillon. Un chrono de 25’77, non loin de sa meilleure performance réalisée en 2017 à Budapest (25’63).  L’Amiénoise a ensuite remporté la médaille d’argent sur le 50 mètres nage libre, une heure et demie seulement après sa finale papillon en un temps de 25’11.

Mélanie Henique (KMSP/Stéphane Kempinaire)

De son côté, Marc-Antoine Olivier est en forme. Pour sa reprise mardi, le nageur de Denain, bientôt licencié à Dunkerque, est arrivé quatrième du 400 mètres nage libre en 3’50’’66. Il améliore au passage son record qui était de 3’51’’71, devant Damien Joly en sixième position. Marc-Antoine Olivier a avoué avoir « vite rattrapé son niveau » et s’être « même amélioré » depuis l’arrêt des compétitions. Le lendemain, les deux Français adeptes des courses de fond ont également participé au 800 mètres et au 1 500 mètres nage libre, assistant notamment au record d’Europe de l’Italien Gregorio Paltrinieri (14’33’’10). Le nageur de 25 ans a réalisé un impressionnant retour en améliorant son précédent record de 96 centièmes ! Marc-Antoine Olivier et Damien Joly sont respectivement arrivés troisième et sixième.

Marc-Antoine Olivier (KMSP/Stéphane Kempinaire)

Le jeune nageur Français, Mewen Tomac, a fait fort au Foro Italico. Le dossiste ne s’est pas contenté d’une reprise en douceur dans le bassin romain, mais a remporté la médaille d’or sur 50 mètres dos en 24’88. Seulement vingt minutes après, l’Amiénois de 18 ans a terminé premier du 100 mètres dos en 53’29, devenant ainsi le quatrième meilleur performeur français de tous les temps ! Enfin, Mewen Tomac est arrivé troisième du 200 mètres dos, en un chrono de 1’58’’39. Autant dire un quasi sans fautes pour le médaillé d’Europe junior, véritable potentiel de l’Amiens Métropole Natation.

Mewen Tomac (KMSP/Stéphane Kempinaire)

Le retour à la compétition fut donc probant pour les nageurs français présents au Foro Italico, avant une saison olympique qui s’annonce prometteuse. Prochaine étape pour l’équipe de France, les championnats d’Italie d’eau libre qui se dérouleront à Piombino, du 18 au 21 août 2020, sans oublier les championnats de France du 25 au 27 septembre.

Issam Lachehab

Le saviez-vous ?

Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m

À lire aussi

Partenaires Officiels