« Retrouver le goût de la compétition » | Fédération Française de Natation
Partager
Vendredi 17 Juillet 2020 - 11:45

Alors que la pandémie de COVID-19 a largement perturbé le calendrier national et international des compétitions de natation, les nageurs tricolores ont malgré tout repris progressivement le chemin de l’entraînement en mai dernier. Et s’ils sont déjà ravis de pouvoir s’immerger de nouveau dans leur élément favori, le manque de confrontation à court terme peut vite conduire à une baisse de motivation. C’est avec cette volonté de permettre aux athlètes de renouer avec la compétition sans pression que la Fédération Française de Natation a mis en place « À vos plots ! », un affrontement à distance auquel l’ensemble des clubs annuels et estivaux peuvent participer. Julien Issoulié, Directeur Technique National, a accepté de nous expliquer en détail ce nouveau concept. 

Comment est né ce projet de compétition à distance ? 

En raison de la pandémie de COVID-19, toutes les compétitions ont été annulées. Les athlètes ont donc repris le changement de l’entraînement sans pouvoir se confronter à court terme. J’ai eu des discussions avec des entraîneurs et notamment Fabrice Pellerin qui m’a présenté son idée de confrontation à distance. J’ai trouvé l’idée séduisante et nous nous sommes lancés pour tenter quelque chose et proposer un système de confrontation nouveau entre nos compétiteurs en restant chacun chez soi. C’est pour cette raison qu’on a décidé de travailler sur ce projet et de mettre en place « À vos plots ! »

Comment le programme a-t-il été établi ? 

Ça a été la discussion principale. On avait les outils informatiques mais il convenait ensuite de définir le cadre. Quelles épreuves proposées ? Quel classement établir ? Le souhait était vraiment de représenter le plus de distances et de spécialités sans trop alourdir ce programme. On a même pensé à mettre le 1500 m nage libre mais après échanges avec Stéphane Lecat, et afin de ne pas avoir un programme trop lourd et de tenir compte du contexte de reprise, on a donc opté pour le 800 m nage libre. Il y a le 50 m nage libre qui est une épreuve olympique, tous les 100 m pour pouvoir également établir un classement pour les relais 4x100 m nage libre et 4x100 m 4 nages. On a également ajouté le 200 m nage libre, avec l’envie de créer une émulation autour du relais 4x200 m nage libre, et le 200 m 4 nages. Pour pouvoir y participer il faudra simplement que les clubs s’entourent d’officiels (juges arbitres et officiels pour chaque ligne). Cette compétition pouvant se dérouler sur un petit créneau et sur seulement quelques lignes d’un bassin.

L'affiche de cette compétition à distance lancée par la FFN. 

Il y aura donc des classements bien distincts. 

Les classements seront établis par âge, par sexe, par épreuve, par bassin. Il y aura une mise à jour par semaine sur extranat. Cela permettra aux nageurs de suivre leur classement ou de se motiver pour battre les temps déjà réalisés. 

Ces classements vont-ils également vous permettre de faire un état des lieux plus précis du niveau des nageurs tricolores en cette période particulière ? 

Oui et non. Les temps ne remonteront pas dans la base officielle FFN car c’est une compétition d’animation. Pour autant, ça nous permettra de discuter avec les entraîneurs et les athlètes de leurs sensations, de ce qu’ils ont vécu ou vu... Il s’agit surtout de participer à la reprise d’activité, de remettre les gens dans la compétition sans pression. Nous voulons vraiment que les athlètes prennent du plaisir en retrouvant le goût de la compétition et de la confrontation. Pour le moment, cette compétition peut se tenir jusqu’au 31 août mais peut-être sera prolongée en septembre si cela fonctionne bien. On teste le produit et en fonction des retours, de la participation et des résultats, on pourra peut-être se le garder chaque année comme fil rouge.

Recueilli par Jonathan Cohen

Photo bannière: Jordan Pothain

Actualités

Le saviez-vous ?

Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).

À lire aussi

Partenaires Officiels