« Tout devrait bien se passer » | Fédération Française de Natation
Partager
Vendredi 7 Février 2020 - 20:15

Deuxième de la finale du 100 m dos derrière le Grec Apostolos Christou, Yohann Ndoye Brouard (54’’35) espérait nager un peu plus vite mais était malgré tout satisfait de sa performance du jour alors qu’il est en pleine période de travail. 

Comment t’es-tu senti aujourd’hui ?

Ce n’est pas si mal, même si je m’attendais à mieux. J’ai l’impression de manquer de vitesse mais en période de travail, c’est normal. On est encore dans un cycle de travail important. Il y a un peu de fatigue mais je fais confiance à mon entraîneur et tout devrait bien se passer à Chartres. 

Malgré tout, c’est un bon temps de passage à deux mois des championnats de France de Chartres (14-19 avril).

C’est mieux que mon temps avec lequel j’ai été champion de France l’année dernière (54’’40) donc je ne peux pas me plaindre. J’aurais aimé descendre sous les 54 secondes mais ça attendra la deuxième étape du FFN Golden Tour Camille Muffat à Marseille. 

Tu as déjà réalisé le temps de qualification olympique (53’’85) dans ta carrière. Est-ce de nature à te déstresser ?

Clairement, ça m’enlève de la pression. Je me fixe un objectif plus haut que ça. Je ne me concentre pas sur le temps à réaliser pour les Jeux olympiques. 

En fin d’année 2019, tu as participé aux Euro de Glasgow avec l’équipe de France. Était-ce une étape importante dans ta progression ?

En décembre, on a enchaîné sur trois compétitions et ça m’a permis de franchir un cap dans ma carrière. J’ai affronté de très bons nageurs et c’est important dans ma progression. 

Pour finir, peux-tu nous dire un petit mot sur Jérémy Stravius qui a annoncé mettre un terme à sa carrière la semaine dernière et dont tu vas devoir prendre la relève ?

On est nombreux à pousser derrière et je ne suis pas le seul à assurer la relève. Ça m’a fait bizarre d’apprendre qu’il arrêtait sa carrière. Jérémy est très gentil et encourage énormément les jeunes. Il m’a toujours envoyé des messages pour me féliciter quand je réalisais une belle performance. Quand il a annoncé sa retraite, je lui en ai envoyé un pour le féliciter pour sa carrière parce qu’il a été une grande inspiration pour tous les dossistes tricolores. Une nouvelle vie l’attend désormais. 

Recueilli à Nice par J. C. 

Actualités

Le saviez-vous ?

Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015

À lire aussi

Partenaires Officiels