Chez les hommes comme chez les femmes, les favoris assurent | Fédération Française de Natation
Partager
Dimanche 23 Janvier 2022 - 17:45

(Une - Crédits Photo : WP Inside)

A une semaine de la coupe de France, il était important de faire le plein de confiance, et c’est ce qu’ont fait les favoris ce week-end, que ce soient Marseille et Strasbourg chez les hommes et l’INSEP et Lille chez les femmes.

Pas de soucis pour l’INSEP et Lille

L’INSEP aura tenu longtemps avant d’encaisser son premier but puisqu’à la mi-temps le score était déjà de 0-6 et même 0-7 une minute après la reprise. Le but d’Andrea Danet permettra ensuite au Bordelaises de se décrisper (1-7) puis de proposer une bien meilleure adversité. L’USBB s’incline au final 4-13, et reste ancré à l’avant dernière place. Quant aux joueuses de l’INSEP, elles ont réalisé une bonne opération et repris trois longueurs d’avance sur le second, Nice.

Dans l’autre rencontre, le GNAC a bien pensé pouvoir faire un bon résultat face à Lille. Les Alsaciennes menaient 0-1 après huit minutes de jeu. Mais les championnes de France ont alors montré un tout autre visage en réalisant trois périodes parfaites en défense, avec plus aucun but encaissé, et une belle prestation offensive. Grâce à ce succès (16-1), les Lilloises reviennent à un point de Nice, avec un match en moins, et peuvent se relancer dans la course au titre.

Enfin, dans le dernier match du week-end, Choisy-le-Roi n’est pas parvenu à débloquer son compteur de points avec une nouvelle défaite, à domicile, face à Mulhouse.

Tous les résultats

Bordeaux - INSEP : 4-13

Lille - Grand Nancy : 16-1

Choisy-le-Roi - Mulhouse : 4-13

Strasbourg reprend la seconde place

Pas de surprise pour Douai et Nice qui se sont tous deux inclinés de six buts, respectivement face à Strasbourg et Marseille. Les Alsaciens auront tout de même eu des difficultés face aux Nordistes qui sont restés combatifs tout au long de la rencontre. En début de quatrième période, ils ne menaient que de trois buts et ont dû attendre les dernières minutes pour se mettre définitivement à l’abri.

A l’inverse, les Marseillais ont rapidement mis fin au suspens (5-2 à la fin du premier quart temps, puis 7-2 à la mi-temps). Les champions de France sont ensuite restés sur leur lancée lors du troisième quart temps (12-3) avant de relâcher dans les dernières minutes. Le Cercle continue d’accroître son avance en haut du classement alors que les Niçois restent à la dernière place.

Tous les résultats

Douai - Strasbourg : 1-7

Marseille - Nice : 13-7

N.H.

Le saviez-vous ?

Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.

À lire aussi

Partenaires Officiels