Les Bleus se testent à l’INSEP

Samedi 26 Janvier 2019 - 19:00

Les équipes de France eau libre élite et junior ont passé le samedi 26 janvier à la piscine de l’INSEP pour une journée d’évaluations scientifiques. Les nageurs ont réalisé un 10 km fractionné (ou un 5 km) au cours duquel ont été réalisés des tests physiologiques et psychologiques, dans l’optique d’optimiser leurs performances sur ces distances.

Le Directeur Technique National, Julien Issoulié, avait tenu à être présent au bord du bassin pour adresser un message d’encouragement aux nageurs résumant la philosophie générale de la journée : « La discipline eau libre est sur une belle dynamique chez les élites comme chez les juniors, mais la concurrence internationale pousse. Nous devons tout faire pour vous accompagner dans vos projets de performance afin de réussir les échéances à venir, que sont les Mondiaux 2019, les Jeux de Tokyo en 2020, et à plus long terme, les Jeux de Paris 2024 ».

(FFN/Florian Lucas).

Chaque hiver depuis 2014, Stéphane Lecat, directeur de la discipline eau libre, réunit les équipes de France à l’INSEP pour une journée de tests scientifiques, avec cette année une petite nouveauté au programme : « Nous avons mis en place un atelier participatif, précise-t-il, en demandant aux nageurs de déterminer en petits groupes quels sont selon eux les six facteurs fondamentaux pour atteindre la plus haute performance. L’idée était ensuite que chacun puisse individuellement évaluer son degré d’implication au regard de chaque critère, afin que nous identifions tous ensemble les facteurs à améliorer pour optimiser la performance. »

(FFN/Florian Lucas).

En étudiant les performances en course des meilleurs nageurs internationaux en eau libre, il a été observé qu’il était non seulement indispensable de savoir tenir une allure régulière, mais aussi d’encaisser les changements d’allure, et surtout, d’avoir la capacité d’accélérer dans le « money time », les derniers kilomètres de la course.  « Nous avons tenu à réunir les nageurs plusieurs heures en amont du test, afin de faire de la pédagogie autour du suivi scientifique, montrer comment et pourquoi il peut aider les nageurs à progresser », explique Robin Pla du département recherche de la FFN, qui chapeaute le projet en collaboration avec Anaël Aubry, scientifique de la performance, et Emilie Pelosse, psychologue du sport. Cette dernière a mis en place un questionnaire afin d’identifier les stratégies de concentration des nageurs pendant leur effort.

Axel Reymond (FFN/Florian Lucas).

A l’issue de cette journée, les données physiologiques (par prélèvement de lactates) et psychologiques collectées permettront aux entraineurs de définir pour chaque nageur un modèle de performance et un plan d’action à l’entrainement, en fonction des points forts et des points faibles identifiés. La plupart des nageurs présents prendront part demain dimanche 27 janvier aux Championnats de France du 5 km Indoor à Sarcelles.

A l'INSEP, Florian Lucas