Nager pour les enfants d’Haïti

Jeudi 16 Mars 2017 - 16:15

Mercredi 15 mars, des célébrités du monde du sport étaient présentes à la piscine de la Butte aux Cailles dans le XIIIème arrondissement de Paris pour lancer la dixième édition de la Nuit de l’Eau qui se tient le samedi 18 mars dans plus de 220 piscines sur l’ensemble du territoire. Reportage.

Mercredi 15 mars. 15h30. Le soleil illumine la capitale lorsque Camille Lacourt (quadruple champion du monde de natation), Laury Thilleman (Miss France 2011), Jérémy Stravius (vice-champion olympique de natation), Charles Rozoy (champion paralympique de natation), Karima Neggaz (participante de Koh Lanta), Vanessa Gladone (championne de France de triple-saut et de saut en longueur) et Marlène Harnois (Médaillée de bronze aux JO de Londres 2012 en taekwondo) pénètrent dans l’enceinte de la piscine de la Butte aux Cailles dans le XIIIème arrondissement de Paris. Toutes ces célébrités sont présentes pour lancer la dixième édition de la Nuit de l’Eau (18 mars), événement caritatif organisé par la Fédération Française de Natation et l’UNICEF afin d’améliorer et de faciliter l’accès à l’eau potable aux enfants d’Haïti.

A leur entrée dans la piscine, les enfants du CND 13, le club local enchaînent déjà les longueurs pour la bonne cause. En effet, elles permettent de collecter des fonds en faveur des enfants d’Haïti. Autour du bassin, c’est l’effervescence. Camille Lacourt, Jérémy Stravius, Charles Rozoy et Vanessa Gladone signent des autographes, pendant que Marlène Harnois et Karima Neggaz prennent des photos avec les enfants présents. Les rôles s’inversent pendant une bonne demi-heure, avant qu'ils ne plongent tous afin d'effectuer un relais pour la bonne cause. Et pour le plus grand bonheur des bambins qui n’en reviennent pas de partager un tel moment avec leurs idoles. « C’était vraiment une journée magique » raconte Alice 11 ans. « Passer un après-midi avec Camille Lacourt et Laury Thilleman, c’est génial. Mais le plus important, c’est d’être présent pour la bonne cause. On est avant tout ici pour aider les enfants d’Haïti. » Pour la marraine, Laury Thilleman, la sensibilisation de la nouvelle génération à cette cause est primordiale. « Le but est également de passer un message aux générations futures. Cette Nuit de l’Eau existe aussi pour ça. L’idée est de les sensibiliser à cette question de l’eau, qui est une ressource rare et qu’on se doit de protéger. C’est chouette de les voir aussi impliqué. »

C’est donc l’objectif de cette journée de lancement : sensibiliser les enfants, mais aussi le plus grand nombre à se rendre samedi 18 mars dans les plus de 220 piscines organisatrices de l’événement partout en France. « Cette opération grandit d’année en année et on a marqué un grand coup pour cette dixième édition » reconnaît Jérémy Stravius, venu spécialement d’Amiens pour assister à cette manifestation. « On espère attirer le plus de monde dans les piscines ce samedi, parce que c’est encore triste aujourd’hui de savoir que des enfants n’ont pas accès à l’eau potable. On doit les soutenir et être derrière eux. » Marlène Harnois, médaillée de bronze en taekwondo aux Jeux Olympiques de Londres ne dit pas le contraire. « C’est toujours important de soutenir ce genre d’actions. Un chèque de 5 000 euros a été remis à l’UNICEF pour Haïti aujourd’hui (hier, ndlr). En tant que sportifs, on a des droits et des devoirs et c’est important de soutenir de telles causes. » Rendez-vous donc le samedi 18 mars, dans la piscine la plus proche de chez vous pour plonger pour les enfants d’Haïti.

Pour trouver les sites organisateurs : www.lanuitdeleau.com

Crédits photos : Adrien Rozès

J. C.