Nuit de l'Eau: une onzième édition réussie

Lundi 19 Mars 2018 - 10:45

Samedi 17 mars, dans plus de 220 piscines en France, s’est tenue la onzième édition de la Nuit de l’Eau pour faciliter l’accès à l’eau potable aux enfants d’Haïti. Camille Lacourt et Laury Thilleman, les parrains de cet événement étaient à Vanves, en région parisienne, où ils ont partagé de jolis moments avec le public venu en nombre.

Licencié au Stade de Vanves depuis le début de la saison, Camille Lacourt était de retour dans son club à l’occasion de la Nuit de l’Eau, événement caritatif et solidaire en faveur des enfants d’Haïti. Et s’il s’est mis à l’eau, le quintuple champion du monde n’a pas seulement enchaîné les longueurs de bassin pour entretenir sa forme physique. Lacourt a accompagné les enfants présents dans les différentes activités proposées par le club.

Relais solidaire à la piscine de Vanves le samedi 17 mars à l'occasion de la Nuit de l'Eau (Photo: FFN/Adrien Rozès). 

Au programme, baptême de plongée, initiation au paddle, relais solidaire, cours de secourisme ou encore défilé de mode solidaire avec des tissus conçus à base de produits de l’agriculture biologique. Les enfants ont également pu découvrir l’histoire de Malika, jeune fille du Niger qui explique son quotidien et son rapport à l’eau, via des lunettes 360°. Une expérience qui a plu à Camille Lacourt. « C’est ouf ! » s’est-il exclamé en retirant ses lunettes de réalité virtuelle. « Ça ressemble à ce que j’ai vu en Haïti et on a vraiment l’impression d’y être, c’est très bien fait. »

Stand de réalité virtuelle de l'UNICEF où l'on peut découvrir l'histoire de Malika, jeune fille du Niger. (Photo: FFN/Adrien Rozès)

Et si les parrains ont donné de leur personne en partageant et en échangeant, ils ont également passé de nombreuses minutes à prendre des photos et signer des autographes, pour le plus grand bonheur du public, très nombreux, venu soutenir l’UNICEF.  

Camille Lacourt et Laury Thilleman, parrains de l'événement, en pleine séance de dédicaces. (Photo: FFN/Adrien Rozès).