Analia Pigree: « C’est énorme ! » | Fédération Française de Natation
Partager
Vendredi 18 Juin 2021 - 12:15

Alors que dans la série précédente Mary-Ambre Moluh était passée à un centième du record de France du 50 m dos détenu depuis 2018 par Béryl Gastaldello (27’’86), la Guyanaise Analia Pigree a réussi à rafraîchir cette marque (27’’81). Une magnifique performance pour la jeune dossiste (19 ans) qui était déjà passée à 25 centièmes de la qualification olympique sur 100 m dos en début de semaine. 

Quelle performance ! 

Je ne m’y attendais pas. C’est toujours compliqué de se mettre dans la course le matin. Passer sous les 28 secondes, réaliser mon meilleur temps et battre le record de France de l’épreuve, c’est énorme ! Je félicite Mary-Ambre (Moluh) aussi. Elle est de 2005 et elle réalise une superbe performance (27’’86 dans la série précédente). 

Peux-tu te présenter brièvement ? 

Je viens de Guyane et depuis cinq ans je m’entraîne à Font-Romeu avec Philippe Schweitzer. C’est un endroit que j’aime beaucoup, en montagne. Ce n’est pas la même chose que la Guyane (rires), mais j’apprécie m’entraîner là-bas. 

As-tu mis du temps à t’adapter ? 

Il m’a fallu un temps d’adaptation lors de mon arrivée en métropole. J’ai découvert la neige, un autre rythme de vie. Mais cela fait désormais cinq ans et je me suis bien acclimatée, c’est magnifique de nager là-bas. 

Photo: KMSP/Stéphane Kempinaire

Que représente ce record de France ? 

C’est énorme de battre le record de Béryl (Gastaldello). Elle m’a battue sur le 100 m dos et c’est pas mal de la battre sur ce 50 m dos. C’est fou ! 

Cela donne forcément des ambitions pour la suite et notamment pour Paris 2024. 

J’espère m’y qualifier sur le 100 m dos. Je suis passée à 25 centièmes de la qualification pour Tokyo en début de semaine et je pense que ça passera pour Paris 2024. 

Recueilli par J. C.

Le saviez-vous ?

Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07

À lire aussi

Partenaires Officiels