Euro 25m : les Françaises font parler la poudre | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 7 Décembre 2019 - 10:00

La troisième journée des championnats d’Europe de Glasgow en petit bassin a permis à l’équipe de France de décrocher quatre nouvelles médailles continentales. Au rang des satisfactions, on notera d’abord la deuxième place de Florent Manaudou sur 50 m nage libre dans le sillage du Russe Vladimir Morozov. Tout n’est pas encore parfait pour le sprinter vedette des Bleus, mais en dépit de la pression qui reposait sur ses larges épaules et après seulement quelques mois dans les bassins, le cadet de la fratrie Manaudou confirme son retour au premier plan. « Je suis content de remonter sur un podium, mais j'aurais préféré gagner », a déclaré le champion olympique 2012 de la spécialité. « Je suis un peu partagé, je ne pourrais pas faire le bilan tout de suite. J'ai eu des crampes à la fin de ma course qui ne sont pas dues à l'effort physique, mais plus à la tension et ça ne me plaît pas trop parce que ce n'est pas la première fois que ça arrive depuis le début de la saison. Pendant ma demi-finale, j'ai fait à peu près toutes les erreurs que je peux faire sur un 50 m, mais je savais que je ne les reproduirais pas en finale. Je suis quand même satisfait de cette deuxième place ».

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

De son côté, Béryl Gastaldello, déjà médaillé d’argent sur 50 m papillon (jeudi 5 décembre), a pris la deuxième du 100 m nage libre en réalisant une ultime coulée absolument monstrueuse. « Je suis vraiment contente », a commenté la plus américaine des nageuses tricolores qui réalise un début de saison tonitruant. « J'ai voulu partir vite même si je savais que j’allais manquer un peu de fraîcheur sur le retour. J'ai mis la tête dans le guidon et ça a payé. Deuxième finale en individuel et deuxième médaille, je ne peux pas demander mieux ».

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

Après sa déception sur 400 m nage libre, la veille, David Aubry s’est, quant à lui, rassuré en enlevant le bronze du 1 500 m nage libre. « C'est vraiment cool de faire ça aujourd'hui surtout après la frustration d'hier », a indiqué le médaillé de bronze du 800 m nage libre en grand bassin des Mondiaux de Gwangju, l’été dernier. « Il a fallu que je me remette en question pour performer aujourd'hui. J'ai su récupérer pour être en forme même si je pense que je peux faire encore beaucoup mieux. J'ai travaillé dur pendant les derniers mois et je pense que je peux nager plu vite. Je pense être à ma place ce soir, j'ai su me poser les bonnes questions ».

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

La performance du jour est à mettre au crédit du relais 4x50 m nage libre féminin qui rafle le titre continental ex-aequo avec l’armada néerlandaise, mais devant les Danoises que l’on sait particulièrement rapide en petit bassin. A l’issue d’une course haletante, Béryl Gastaldello, Mélanie Henique (qui remporte sa seconde médaille d’or après le titre du 50 m papillon, ndlr), Lena Bousquin et Anna Santamans claquent un solide 1’35’’21 qui confirme les bonnes dispositions actuelles du groupe féminin. « Je pense à Anna pour qui c'était compliqué l'année dernière à cause de sa blessure », a souligné Mélanie Hénique. « Je pense à Léna qui est tout nouvelle en équipe de France et à Béryl qui est en pleine progression. On avait à cœur de s'amuser ce soir, on savait que ça allait se jouer à pas grand-chose. On savait qu'on devait faire notre course à nous, sans nous focaliser sur celle des autres pour avoir des chances de podium ». « Dans la chambre d'appel on s'est dit qu'on pouvait le faire », a confié Anna Santamans à l’issue de la finale. « On y croyait depuis le matin. Une pensée à Anouchka (Martin) qui a nagé les séries ce matin. Elle est rentrée en France, mais elle était avec nous par la pensée ce soir. Je sors d'une période compliquée à cause de ma blessure, mais ce soir marque un nouveau départ ».

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

LES RESULTATS DU VENDREDI 6 DECEMBRE

Finale 100m nage libre dames
1. GBR ANDERSON Freya 51.49
2. FRA GASTALDELLO Beryl 51.85
3. NED HEEMSKERK Femke 51.88

Finale 1500m nage libre messieurs
1. ITA PALTRINIERI Gregorio 14:17.14
2. NOR CHRISTIANSEN Henrik 14:18.15
3. FRA AUBRY David 14:25.66

Finale 50m nage libre messieurs
1. RUS MOROZOV Vladimir 20.40
2. FRA MANAUDOU Florent 20.66
3. HUN LOBANOVSKII Maksim 20.76

Finale 4x50m nage libre dames
1. FRA France (Gastaldello / Henique / Bousquin / Santamans et Martin en série) 1:35.21
1. NED NETHERLANDS 1:35.21
3. DEN DENMARK 1:35.24

 

Actualités

Le saviez-vous ?

Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m

À lire aussi

Partenaires Officiels