« Une ambiance de dingue » | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 7 Mars 2020 - 20:30

Dans une piscine Georges Vallerey en ébullition, les Tricolores ont remporté l’épreuve des équipes techniques devant les États-Unis et Israël. Une grande satisfaction pour Marie Annequin qui n’a pour autant pas pris le temps de savourer puisque les Bleues présentent leur nouveau programme libre dès demain. 

On vous sent de plus en plus à l’aise sur ce programme technique.

C’est la deuxième année qu’on présente ce programme technique et c’est plus facile pour nous de se lâcher et de vivre pleinement le moment. Surtout devant notre public. L’ambiance était dingue. C’est la première fois de ma vie que quand je sors sur des bras en plein milieu d’un ballet, j’ai dû mal à entendre la musique tellement les gens criaient dans les tribunes. C’est un ballet qu’on connait et pour lequel on peut se permettre davantage de liberté dans l’émotion, même s’il faut rester concentré sur les éléments techniques. C’est cool, je suis contente. 

Était-ce plus difficile à aborder compte tenu de l’énorme travail fourni sur l’équipe libre ?

Depuis que l’équipe libre est montée nous la travaillons autant que l’équipe technique. Il y a un stress naturel par rapport à une compétition internationale, mais personnellement, je ne ressens pas de stress négatif. 

On vous a senti particulièrement motivé avant votre prestation. 

Tout le monde nous attend au tournant. On le sent depuis le début des entraînements. Tous les regards sont portés sur nous parce qu’on joue quelque chose de gros et de grand qui n’a pas été réalisé depuis 20 ans (une qualification olympique en équipe). Forcément, ça attire. On a vraiment hâte de nager à chaque fois et surtout de présenter l’équipe libre demain qui est plus qu’attendue par tout le monde. 

Votre bonne performance de ce soir enlève-t-elle de la pression pour demain ? 

C’est totalement différent et l’enjeu n’est pas le même. Ça n’enlève pas de pression, il faut simplement tourner une page et en écrire une nouvelle demain. 

Recueilli à Paris par J. C.

Le saviez-vous ?

Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire

À lire aussi

Partenaires Officiels