Bretagne : l’eau libre, ça vous gagne | Fédération Française de Natation
Partager
Mercredi 13 Juillet 2022 - 20:00

Etape historique de l‘EDF Aqua Challenge, les Défis quiberonnais font également partie du circuit de la Coupe Bretagne. L’occasion de voir en action les meilleurs spécialistes locaux.

Si leur notoriété n’a peut-être pas encore franchi les frontières de leur Bretagne natale, Marie Boulant et Julien Pichot n’en sont pas moins de sérieux clients quand il s’agit de s’élancer pour quelques kilomètres en eau libre. La preuve : vainqueurs de la Coupe régionale en 2021, la Pontivyenne et l’Alréen sont actuellement en tête de cette même épreuve après la 6ème étape (sur 16 que compte la Coupe de Bretagne cette année) disputée le week-end dernier à Quiberon.

De mai à septembre, la Coupe de Bretagne c 'est 16 étapes et plusieurs centaines de passionnés d'eau libre. Photo : Jean-Pierre Chafes

Des performances d’autant plus remarquables que les deux Bretons sont des quasi novices dans la discipline. « J’ai fait plusieurs fois Quiberon quand j’étais plus jeune parce que c’était à côté de chez moi, mais je me suis vraiment mis à l’eau libre pendant le COVID, quand on n’a plus pu nager en bassin », confirme Julien. « Moi aussi, j’ai commencé vraiment l’été dernier » enchaine Marie. « D’abord sur des courses courtes puisque j’ai fait mon premier 10 kilomètres cette année au mois de juin à Saint-Cast-le-Guildo ». Deuxième lors de ce baptême du feu (derrière la Rouennaise Ines Lacroix), la junior 3 a confirmé ses bonnes dispositions sur la distance olympique en prenant la troisième place à Quiberon de l’Ultra Défi de Port-Maria devancée par Louan Cabon et Morgan Dornic, Bretonnes elles-aussi mais beaucoup plus expérimentées que leur jeune rivale. « J’étais parvenue pour la première fois à me qualifier pour les championnats de France à Canet sur 5 kilomètres, mais la course a été malheureusement annulée » regrette d’ailleurs celle qui s’était déjà confronté aux meilleures spécialistes françaises l’été dernier à… Quiberon. Une expérience qui n’a fait que renforcer l’attirance de Marie pour l’eau libre. « Ça m’a fait drôle de me retrouver sur le podium (du 3 km) aux côtés de Coraline Jouisse et de Lisa Pou, mais ça m’a donné l’envie de me consacrer de plus en plus à cette discipline ». Nouvelle recordwoman du Morbihan du 1500 mètres, la sociétaire de l’EN Pontivy apprécie effectivement de plus un plus « les conditions différentes qu’on peut rencontrer quand on est en mer, en rivière ou en lac, le fait de devoir s’orienter et surtout de pouvoir nager avec les garçons, un challenge supplémentaire ». D’ailleurs si Marie rejoindra normalement le Cercle Paul-Bert de Rennes à la rentrée, la future étudiante en droit a bien l’intention de participer à nouveau activement à la Coupe de Bretagne.

Lauréats de la Coupe de Bretagne en 2021, Marie Boulant et Julien Pichot mènent encore le bal cette année. Et ne rateraient pour rien au monde les Défis Quiberonnais. Photo : Jean-Pierre Chafes

Tout comme Julien Pichot devenu lui aussi accro à l’eau libre. « J’aime bien le côté stratégique. A certains moments on doit suivre. A d’autres on doit placer une accélération. J’aime aussi beaucoup le côté confrontation directe, sans ligne d’eau pour nous séparer. Mais ce qui est cool avec la Coupe de Bretagne, c’est de parcourir la région. Avec mon club, on s’est organisé pour ça et en 2021, j’ai participé à 10 des 12 étapes. Cette année j’en suis à 6 sur 6. On fait du co-voiturage. On dort dans des campings. C’est un peu comme les vacances ». Maître-nageur durant l’été à la piscine d’Auray, le détenteur des records du Morbihan sur 200 papillon, 400 4 nages, 800 et 1500 libre est même régulièrement libéré par son employeur pour pouvoir défendre son titre ! Un privilège auquel Julien a fait honneur le week-end dernier à Quiberon en prenant la 3ème place du 3km et la 2ème du 10 km !

De Quiberon, Jean-Pierre Chafes

 

Le saviez-vous ?

La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir

À lire aussi

Partenaires Officiels