JO reportés, les nageurs engagés dans une course de fond inédite | Fédération Française de Natation
Partager
Lundi 6 Avril 2020 - 14:30

C’est La guerre de Troie n’aura pas lieu (1) que vivent les nageurs confrontés aux tergiversations du CIO. D’autres compétitions comme les championnats de France ou les championnats d’Europe de Budapest sont également reportées à une date ultérieure. Si certains nageurs s’en accommodent, à l’image notamment de Mehdy Metella ou Mathilde Cini, blessés et d’ores et déjà forfaits pour les Jeux de Tokyo en 2020, certains vont devoir s’armer de patience avant de trouver les ressources nécessaires pour relancer la machine la saison prochaine. Une problématique à laquelle Yannick Agnel a déjà tenté de répondre sur Twitter : « Un nageur de compétition de niveau international a une capacité à s’adapter, c’est un événement particulier qui concerne le monde. Le report des JO d’un an pour des raisons sanitaires graves, permet à l’ensemble des athlètes sélectionnés de participer dans des conditions équitables. C’est un report d’une année qu’il convient de gérer en amont, c’est une décision sage. » Ce tweet amorce notre dialogue avec le double champion olympique 2012 du 200 m et du 4x100 m nage libre.

On a beaucoup parlé d’entretien physique et de préparation mentale en période de confinement, mais qu’en est-il des sponsors et de la dimension économique et financière ? Comment gérer sur le long terme cette lame de fond inhabituelle ?

Il faut imaginer plusieurs scénarios. Les athlètes doivent dégager une ligne d’emploi du temps consacré à la recherche de sponsor. Il y a les sponsors déjà acquis qui suivent leurs nageurs au quotidien. Il ne faut en aucun cas couper le lien, il faut rester connecté, utiliser les réseaux sociaux pour créer, augmenter la visibilité du contenu entre le nageur et le sponsor. Il ne faut également pas oublier le rôle des collectivités locales et territoriales qui peuvent soutenir le nageur d’un club.

Pas simple pour de jeunes nageurs ou des athlètes faiblement exposés de s’élancer dans l’aventure olympique dans un contexte aussi incertain.

C’est sûr que la période n’incite pas à la sérénité, mais il importe de rendre la préparation de ces olympiades aussi apaisée que possible. Ce sera sans conteste une préparation inédite et de haute volée. L’autre face, c’est la gestion de la notoriété lorsque l’on devient un nageur médaillé. Il faut apprendre à gérer ce relationnel dans un timing soigneusement étudié. C’est l’occasion d’anticiper, de réfléchir à tout ça en se posant les bonnes questions.

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

Le report des Jeux de Tokyo pose aussi la question de la sélection olympique. Quels conseils judicieux donneriez-vous aux nageurs dont la qualification n’est toujours pas actée ?

Difficile de vous répondre car c’est une situation particulière que je n’ai pas vécue. En revanche, il est vrai que j’ai l’expérience des Jeux, des championnat d’Europe ou du monde et je sais à quel point cela peut être stressant. Pour l’heure, nous sommes dans une situation tellement particulière qui nous impose, en priorité, de respecter scrupuleusement les consignes sanitaires.

La flamme olympique est déjà partie. Quelle réflexion cela vous inspire ?

Surréaliste et digne d’un roman d’anticipation de Damasio (2). Il y aurait un scénario à écrire… Il faut imaginer un parcours inédit et nouveau pour cette flamme qui soit porteur de sens. Cette flamme désormais confinée pourrait, par exemple, passer dans des lieux symboliques afin de rendre hommage aux victimes de l'épidémie.

Recueilli par Anne-Elisabeth Liebmann

(1) Pièce de théâtre de Jean Giraudoux, jouée la première fois le 22 novembre 1935 au Théâtre de l'Athénée sous la direction et avec Louis Jouvet.

(2) Alain Damasio est un écrivain de science-fiction français. Son domaine de prédilection est l'anticipation politique. Il marie ce genre à des éléments de science-fiction ou de fantasy et décrit des dystopies politiques.

Le saviez-vous ?

Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/edito_banner_6.jpg?itok=MIW3DfB-https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/edito_banner_6.jpg?itok=MIW3DfB-https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/edito_banner_6.jpg?itok=9xZedanQ
Les grandes dates de la FFN
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/21016229_009_1.jpg?itok=N7ab3Se-https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/21016229_009_1.jpg?itok=N7ab3Se-https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/21016229_009_1.jpg?itok=U4hd38Dv
Les fédérations affinitaires
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/21016229_009_0.jpg?itok=s0gjY76rhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/21016229_009_0.jpg?itok=s0gjY76rhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/21016229_009_0.jpg?itok=mKVuqlEW
Statuts et règlements de la FFN
Partenaires Officiels