Sylvie Neuville : « Une parenthèse enchantée » | Fédération Française de Natation
Partager
Vendredi 2 Avril 2021 - 22:30

Directrice de la natation synchronisée à la Fédération Française de Natation, Sylvie Neuville est actuellement à Sète pour la rencontre nationale junior 2021. Dans le contexte sanitaire qui dure maintenant depuis plus d’un an, la directrice est heureuse de renouer avec les bords de bassin et la compétition. A situation exceptionnelle, compétition exceptionnelle, cette rencontre ne réunit que dix clubs et seulement 60 nageuses. 

Quelles sont les nageuses (et nageurs) qui ont pu participer à cette rencontre ? 

Avec la situation sanitaire, nous ne pouvions pas organiser un championnat de France junior comme le prévoit les règlements. Notre seule solution était de permettre à celles et ceux qui avaient accès aux piscines, « le public prioritaire », de se rencontrer et c’est de là que s’est organisée la rencontre nationale. Les nageuses présentes sont donc sur liste ministérielle et/ou s’entrainent dans des centres nationaux d’accession au haut niveau. Ce sont glissées quelques nageuses qui ne remplissent pas ces critères mais qui complètent des collectifs dont la majorité sont sur liste.

Les compétitions sont devenues rares, quel est l’état d’esprit général au bord du bassin ?

On ressent vraiment le plaisir des clubs de pouvoir montrer le travail effectué durant la saison et de se confronter aux autres. De cette excitation se dégage une grande énergie malgré un respect stricte des règles en vigueur. A coté de ça, je suis personnellement inquiète des semaines à venir qui vont encore être compliqués après l’allocution du Président de la République. Pour l’instant nous sommes quelques privilégiés dans cette parenthèse enchantée. 

Quels sont les enjeux de ce week-end ?

L’enjeu ce week-end est de voir quels sont les meilleurs solos, les meilleurs duos qui pourraient représenter la France dans les prochaines échéances qui sont les championnats d’Europe fin juin à Malte et les championnats du monde fin aout au Canada. D’autant que depuis la fermeture des piscines au public, certains clubs se sont retrouvés gagnant avec plus de places pour s’entrainer, donc il devrait y avoir du niveau malgré les perturbations.

Quels sont les prochaines échéances pour les nageuses en France ? 

Nous devions organiser les championnats de France N1 élite jeune fin mai à Nantes. Compte-tenu de la situation actuelle, nous devrions, là aussi, nous réorienter vers une rencontre nationale jeune avec seulement les publics prioritaires. Plus tard dans la saison j’ai beaucoup d’espoir pour que la finale nationale des jeunes fin juin se déroule comme prévu. 

Quel message souhaiteriez-vous passer aux nageuses et entraineurs qui n’ont pas accès a cette compétition et dont certains n’ont pas pu pratiquer depuis presqu’un an ?

Nous avons bien sur le plaisir d’avoir les meilleurs clubs ici mais nous avons aussi un grand regret de ne pas accueillir les autres clubs. On image leur frustration et on pense très fort à eux. J’imagine à quel point c’est dur et à quel point l’eau leur manque. Mais je suis très impressionnée de toute la détermination et la passion à l’ouvrage, de la manière dont nos clubs se battent et sont en recherche constante de nouvelles idées pour garder le lien avec leurs nageuses. Je les félicite sur leur faculté de continuer à fédérer malgré le contexte. J’aimerais leur dire de garder espoir, de tenir bon. Cette situation va toucher à sa fin et des jours meilleurs sont à venir donc continuez votre travail en distanciel par visio, courage !

Recueilli par Solène Lusseau

 

Le saviez-vous ?

Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.

À lire aussi

Partenaires Officiels