« D’attaque à la reprise » | Fédération Française de Natation
Partager
Mardi 28 Avril 2020 - 10:45

Si le confinement décrété le 17 mars dernier par le gouvernement a pu changer les habitudes de certains, il n’a eu aucun impact sur le tempérament calme et serein de Clément Mignon. Alors que la plupart de ses camarades s’entretiennent quotidiennement, il a décidé de couper avec le sport et la natation pour se ressourcer le plus possible et revenir en forme dès qu’il pourra retrouver le chemin de l’entraînement. 

As-tu, à l’instar des autres nageurs, continué à t’entretenir physiquement pendant ce confinement ? 

Non quasiment pas. Je me suis dit qu’il n’y avait pas de compétitions prévues avant un petit moment et que la saison qui devait se terminer dans quelques mois, s’achèvera dans un an et demi quasiment. Autant en profiter pour se reposer. Je suis allé dans le sens inverse des autres pour reprendre des forces et être d’attaque à la reprise. 

Justement, en sais-tu davantage sur une éventuelle reprise ? 

J’avais vu avec Julien (Jacquier) et il a prévu pas mal de muscu sans trop nager jusqu’en juillet-août avant de réattaquer en septembre. Pour le moment on n’en sait pas plus que ça, on attend les décisions du gouvernement et de la fédération pour voir dans quelles conditions on va reprendre et quand est-ce que se tiendra la prochaine compétition, sachant que l’ISL devrait reprendre également. Je suis dans aucune équipe pour le moment, mais ce n’est pas à exclure. La saison sera bien longue, c’est pour ça que j’ai préféré prendre mes dispositions dès maintenant. 

Le report des JO va également permettre à Mehdy Metella de revenir et d’être disponible pour le relais 4x100 notamment. 

Je ne me faisais pas trop de soucis pour Mehdy mais avec un an de plus il sera là et c’est forcément une bonne chose pour l’équipe de France et le relais 4x100 m nage libre. 

KMSP/Stéphane Kempinaire

Est-ce difficile de se projeter sur cette reprise qui sera forcément particulière, avec des gestes barrières à appliquer et peut-être une nouvelle organisation ? 

De toute façon ce sera temporaire. Les mesures barrières, ou la reprise à un par ligne d’eau, ce sera l’histoire de quelques mois, jamais plus. Ça ne me touche pas trop. Je sais déjà ce que je souhaite faire à la reprise et je sais que ça ne sert à rien de reprendre de façon intense après cette coupure. Et puis les Jeux sont en 2021 et tout le monde aura le temps de se préparer. 

Même si elle n’était pas prévue initialement, cette coupure t’a-t-elle fait du bien ? 

Ça m’a un peu aidé. Ma saison en petit bassin n’était pas exceptionnelle. J’ai eu quelques pépins physiques au dos, à la nuque. Je sais que ça serait passé parce que je m’étais quand même bien entraîné avant le confinement, mais cette coupure m’a permis de remettre mon corps en route et ce serait bien que j’arrive à faire une saison complète l’année prochaine sans être blessé un jour sur deux. Je pense, un peu comme pour Mehdy, que c’est une vraie opportunité pour moi de réaliser une saison pleine l’année prochaine. 

Recueilli par Jonathan Cohen

Le saviez-vous ?

L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)

À lire aussi

Partenaires Officiels