Foule à Quiberon | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 27 Juillet 2019 - 06:30

La première journée des 5ème Défi quiberonnais a été marquée par un record affluence. En particulier sur le Défi du Carl Bech, où près de 350 nageuses et nageurs se sont élancés de la Grande Plage de la ville pour une « balade » de trois kilomètres dans la baie de Ker En Treh.

Comme d’habitude pour l’EDF Aqua Challenge, il y en a eu pour tous les goûts, hier (samedi 27 juillet) à Quiberon, théâtre de la sixième étape du circuit national « grand public » créé la saison passée. Et à commencer pour les adeptes des courtes distances. Jeunes nageurs bien entendu (Louise Bernier, 12 ans, s’est ainsi imposée chez les filles devant Sterenn Moulin Le Louarn, 10 ans !), mais pas que puisque Paul Reuillon, nageur chevronné du Neptune Club de France, s’est servi des 500 mètres du Défi de l’Ardent comme échauffement pour le Défi des feux qu’il terminait à la troisième place. Deuxième course du programme de cette journée très chargée, le 1 500 mètres revenait finalement à Yoni Ivic (CN Paris) pendant que la Berrichonne Manon Chiron s’imposait chez les dames.

(FFN/Philippe Pongenty)

Après les traditionnelles cérémonies protocolaires qui permettaient de récompenser les différents lauréats de la matinée et en attendant le départ du Défi du Carl Bech (3 km), la Grande plage de Quiberon prenait un petit air de vacances, jeunes et moins jeunes se pressant, en effet, pour participer à des initiations gratuites de paddle et de water-polo. Le tout sous un magnifique soleil estival, à peine tempéré par une brise marine qui allait forcir doucement, mais surement, dans le courant de l’après-midi. Au point de donner des nausées à certains concurrents de la dernière épreuve du jour.

(FFN/Philippe Pongenty)

Loin de ces petits soucis de mal de mer, les meilleurs se livraient une lutte acharnée en tête de la course. Chez les garçons, où Paul Lesprit était malheureusement pour lui déclassé (de la première place) pour avoir passé une bouée du mauvais côté, c’est finalement Fabien Schapman qui remportait l’épreuve devant Julien Zinsmeister, lauréat de la Coupe de France en 2018, Alexandre Verplaetse, l’actuel leader de cette compétition, terminant 4ème. Quant à Olivier Patry, déjà auteur du même exploit lors de l’étape toulousaine de l’EDF Aqua Challenge, il effectuait les trois « bornes » du Défu du carl Bech en… papillon devant des spectateurs bien évidemment admiratifs. Chez les dames, où le plateau était là aussi très relevé avec les présences d’Agathe Henry, Audrenn Foiny et Manoella Barbosa – ni plus, ni moins que les trois premières de la coupe de France -, Nora Naessens parvenait pourtant à réussir le doublé après sa victoire décrochée ici-même l’année dernière !

(FFN/Philippe Pongenty)

Si quatre abandons étaient à déplorer, on retenait enfin qu’avec 339 nageurs au départ, le Défi du Carl Bech venait de battre un nouveau record de participation. Pour le plus grand plaisir de Gildas Gouarin et de ses amis du Quiberon Atlantique Natation qui attendaient cependant le Défi des ports, dimanche matin (28 juillet), pour savourer pleinement ce nouveau signe de l’attractivité toujours croissante de leur épreuve.

A Quiberon, Jean-Pierre Chafes

(FFN/Philippe Pongenty)

Les résultats

3 KM

Dames : 1-N. Naessens (Bel) 39’49’’29, 2-L. Joly (Dinard Olympique N) 40’37’’88, 3-A. Henry (Alliance Dujon Natation) 41’37’’70, 4-M. Denaunay (Cholet Natation), 5-M. Barbosa (CNO St-Germain-en-Laye) 42’40’’89…/

Messieurs : 1-F. Schapman (Amiens Métropole Natation) 36’44’’10’’, 2-J. Zinsmeister (CS Meaux Natation) 36’44’’95, 3-K. Lemarchand (CN Le Plessis-Robinson) 36’50’’00, 4-A. Verplaeste (Alliance Dijon Natation) 36’56’’17, 5-A. Ndiaye (SN Montrouge) 36’23’’68…/

1,5 KM

Dames : 1-M. Chiron (US La Chatre Natation) 19’22’’, 2-J. Chesné (CN Concarneau) 19’41’’, 3-C. Guillard 20’51’’…

Messieurs : 1-Y. Ivic (CN Paris) 17’08’’, 2-L. Massé (CN Concarneau) 17’10’’, 3-P. Reuillon (Neptune Club de France) 17’14’’…/

500 M

Dames : 1-L. Bernier (CN Asnières) 10’08’’, 2-S. Moulin Le Louarn (CA St-Laurent -  Nouan) 10’10’’, 3-M. Genet 11’29’’…/

Messieurs : 1-P. Reuillon (Neptune Club de France) 7’40’’, 2-E . Gourdon (Saumur Natation) 8’15’’, 3-R. Moulin – Le Louarn (CA St-Laurent -  Nouan) 8’30’’…/

 

Le saviez-vous ?

Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.

À lire aussi

Partenaires Officiels