Hopla Cup - Acte II | Fédération Française de Natation
Partager
Lundi 3 Juin 2019 - 09:45

Du 7 au 10 juin prochain, le Stade Nautique l'Illberg de Mulhouse accueillera la seconde édition de la Hopla Cup. Dix-neuf équipes jeunes U11 mixtes issues de France, de Suisse et d’Allemagne s’affronteront pendant quatre jours pour un total de 125 rencontres (14 matches par formation).

Les formations engagées : Ile-de-France, Marseille (CNM), CD78-US Conflans, CD Natation 62 , SVV Esslingen, SV Basel, CD Natation Nord, Sporting-Club Thionvillois, SCN Choisy-le-Roi 1, SCN Choisy-le-Roi 2, CNM-Cachalots de Six-Fours, Association Montgeronnaise de Water Polo (AMWP), Paix d’Aix Natation (PAN), Zone Ouest Team, Mulhouse 1, Mulhouse 2, Mulhouse U9, SVNRW Duisburg 1, SVNRW Duisburg 2.

Au total, 125 rencontres seront jouées sur la totalité du tournoi soit 14 matchs par équipe. Horaires : vendredi 17h-20h / Samedi et dimanche : 9h-18h / lundi : 8h15-11h45 - Remise des prix à 12h. Match de N1 du club de Mulhouse le samedi soir où tous les participants sont invités.

Plus d’infos sur https://mulhousewaterpolo.com/hopla-cup/

3 questions à… Julien Issoulié

Quel est l’objectif de la Hopla Cup ?

Il y a d’abord une finalité de fin de saison en proposant aux enfants qui s’entraînent toute l’année dans leurs clubs de disputer un tournoi à vocation internationale. L’idée, c’est de les faire rêver ! Il faut qu’ils vivent une expérience magique, un truc dont ils se souviendront et dont ils parleront plus tard.

La Hopla Cup n’a donc pas vocation à devenir un vivier de détection ?

Il est encore trop tôt pour ces enfants. Laissons-leur le temps de s’amuser, de jouer avec leurs copains, d’apprendre les rudiments de leur discipline. Qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, ils doivent, je le répète, prendre du plaisir. La clé, s’il y en a une, se situe à ce niveau-là. S’ils doivent être repérés, ça se fera dans le championnat qu’ils disputent tout au long de la saison.

Après la victoire de Marseille en coupe d’Europe, l’organisation de la Hopla Cup, l’inauguration de la tournée des plages, cet été, on a le sentiment que le water-polo tricolore ne s’est jamais aussi bien porté.

Tout va dans le bon sens, c’est vrai, mais il y a encore beaucoup de chantiers. Je regrette que nous n’ayons pas davantage capitalisé sur la participation des Bleus aux Jeux de Rio, mais nous avions tellement repoussé les curseurs qu’il était difficile que toute la discipline suive au même rythme. Ça va venir. Il faut continuer de travailler et rester optimiste.

Recueilli par A. C.

 

 

Le saviez-vous ?

L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.

À lire aussi

Partenaires Officiels