Championnats du monde de Samoëns : Ludivine Blanc d'or et de record | Fédération Française de Natation
Partager
Jeudi 12 Janvier 2023 - 18:45

Le coup d'envoi des championnats du monde de nage en eau glacée de Samoëns (Haute-Savoie) a été donné, jeudi 12 janvier, dans un Lac aux Dames peu entouré de neige, mais avec une eau à 4,3 degrés. Dans ce bassin de 25 m rempli d'une eau glaciale, Ludivine Blanc a remporté le titre mondial sur 50 m dos, synonyme de première médaille d'or pour un nageur français.

 

Les conditions sont presque automnales sur le pourtour du Lac aux Dames de Samoëns. La boue remplace un manteau neigeux bien trop absent. Mais si l'on oublie nos pieds et que l'on lève les yeux, du bassin jusqu'aux montagnes qui habillent tout le paysage alentour, le plaisir est là. S'il l'est pour les centaines de spectateurs et athlètes présents derrière les barrières longeant l'arène glacée, il l'est bien moins pour les athlètes aux corps et visages rougis par l'effort et le froid en sortant de l'épreuve. Mais il en aurait fallu plus pour empêcher une irrésistible des championnats en eau glacée : Ludivine Blanc. Alignée d'entrée sur le 50 m dos, la licenciée des JETS de Sarcelles a combattu le froid et a été la plus rapide pour s'offrir le titre mondial. En un temps de 33"19, elle a amélioré la meilleure marque mondiale.

Photo : Louis Delvinquière

 

Mais là n'est pas le seul rayon de soleil pour la natation (glacée) française malgré ce que les montagnards pourraient appeler "un jour blanc". Un peu plus tôt dans la matinée Haut-Savoyarde, déjà sur 50 m dos, Virgile Deage a signé le deuxième meilleur chrono, qui lui permet de se parer de la médaille d'argent. Le pensionnaire du Toulon Var Natation, avec un temps de 28"89, a été battu par le nouveau recordman du monde, l'Américain Keaton Jones (27"93).

Dans la pénombre de Samoëns, à l'heure où les projecteurs ont nécessairement éclairé les derniers braves dans le bassin, les relais 4x50 m nage libre mixte ont généré beaucoup de bruit. Avec plusieurs équipes de France en lice, la médaille était quasiment inévitable. Et à ce petit jeu, ce sont Clément Masset, Antoine Jaffiol, Clara Delorme et (encore) Virgile Deage qui ont été les plus performants pour s'offrir une médaille de bronze (1'58"02), derrière l'Allemagne et la Pologne.

 

A Samoëns, Louis Delvinquière

Le saviez-vous ?

Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir

À lire aussi

Partenaires Officiels