Championnats du monde de Samoëns : Ludivine Blanc sur son nuage | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 14 Janvier 2023 - 19:00

La troisième journée des championnats du monde de nage en eau glacée, à Samoëns (Haute-Savoie), samedi 14 janvier, a été particulièrement fructueuse pour les nageurs français. Ludivine Blanc s'est offert son second titre et second record du monde à la clé, sur le 100 m nage libre après le 50 m dos, jeudi. Axel Reymond a quant à lui conquis à bout de bras la médaille de bronze.

 

Elle a illuminé de son sourire la journée à Samoëns. Ludivine Blanc, déjà avec une médaille d'or sur le 50 m dos, a remis ça avec, une nouvelle fois, un record du monde à la clé. C'est sur le 100 m nage libre que la pensionnaire des JETS de Sarcelles a été la plus forte (1'04"42). Elle a touché quelques centièmes devant l'une des figures de la nage en eau glacée, alors détentrice du record, l'Allemande Alisa Fatum. L'autre moment fort de la journée et même de l'année dans l'univers de la nage en eau glacée, a été le 1000 m. A ce petit jeu délicat et extrême, la jeune Audrenn Foiny a ajouté une nouvelle médaille à son palmarès en terminant deuxième (13'49"54). Un peu plus tard, la star de ces Mondiaux - le bruit en a attesté en bord de bassin -, Axel Reymond s'est paré de bronze dans une épreuve qu'il a bouclé en 11'49"40.

Photo : Stéphane Kempinaire / KMSP

 

Il y en a une autre qui marque ces championnats. Appelez-là "madame papillon", même. Louise Bernard a été sacrée sur 50 m papillon (33"77), son deuxième titre après celui conquis sur le 100 m papillon la veille. Quant à Zoé Ducret, en or sur 100 m brasse, elle a cette fois-ci dû se contenter de la deuxième place sur le 50 m brasse, battu de seulement cinq petits centièmes par l'Allemande Franziska Partheymuller (38"69 contre 38"74). En troisième position de cette même course, c'est Aurore Bruzzo qui a pointé le bout de son nez, comme sur 100 m brasse, en 40"42.

Virgile Deage (Toulon Var Natation) est lui aussi, à coup sûr, l'un des grands nageurs de cette édition. Le Sudiste enchaîne les breloques et en a encore recueilli la bagatelle de deux, dans la matinée Haut-Savoyarde. Il a d'abord obtenu le bronze sur le 100 m dos messieurs (1'05"18), puis a grimpé d'une place sur le podium avec l'argent sur le 50 m brasse peu après les douze coups de midi (33"88). Il s'agit là de sa cinquième médaille en autant de courses, en individuel comme en relais.

Photo : Stéphane Kempinaire / KMSP

 

A Samoëns, Louis Delvinquière

Le saviez-vous ?

Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN

À lire aussi

Partenaires Officiels