La police nationale au soutien des nageurs avec une nouvelle convention pour sa "Mission sport" | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 5 Novembre 2022 - 09:00

La Direction générale de la Police nationale est à la recherche de ses futurs représentants nageurs, suite à la signature d’une nouvelle convention, plus accessible pour les sportifs de haut niveau.

 

Ils ont l’occasion de rejoindre Damien Joly et Cyrielle Duhamel dans les rangs de la Police nationale. Présente en bord de bassin à L’Odyssée, jeudi 3 novembre, à l’occasion du début des championnats de France petit bassin de Chartres, Rachel Costard, cheffe de projet de la « Mission sport » pour la police nationale, en a profité pour nous présenter les grandes nouveautés du projet. « Le constat a été fait que ce qui était en place n’était pas totalement satisfaisant, ni pour la police, ni pour les sportifs à haut potentiel », admet-elle directement. « Jusqu’alors, ils devaient effectuer une formation entre 8 et 12 mois pour devenir officier, chose qui est compliquée pour eux. La création de la mission sport doit faciliter le dispositif pour embaucher les sportifs, les mettre dans les meilleures conditions pour s’entraîner avec un meilleur retour sur investissement. »

Pour cela, plusieurs mesures ont été prises afin de faciliter l’accès à la police nationale pour les athlètes de haut niveau. « Il a été signé avec l’ANS (Agence Nationale du Sport, ndlr) une nouvelle convention avec la Direction générale de la Police nationale pour recruter les sportifs de haut-niveau avec un contrat de deux ans, renouvelable deux fois, qui va permettre d’embaucher également des sportifs handisports. Cela va aussi constituer quelque chose de plus attractif, car on leur demandera 25 jours par an au profit de l’institution pour mettre en avant le métier. » Pour accompagner les sportifs dans leur projet avec toujours cette idée de « perspectives », les athlètes prenant part à cette mission seront soutenus financièrement par la Police nationale. « C’est un contrat avec un revenu mensuel au SMIC, qui a la particularité, pour les sportifs valides, qu’ils fassent la réserve opérationnelle de la Police nationale. Il faut les acculturer aux modes de fonctionnements et aux valeurs. Cela signifie qu’ils doivent passer 4 semaines pour entrer dans le dispositif », précise Rachel Costard.

>> Cliquez ici pour vous rendre sur le site des équipes de France de police <<

En somme, il n’y a pas de quoi chambouler tout un emploi du temps. L’idée est plus de l’adapter, pour rendre service à cet employeur-soutien. La cheffe de projet explique que « les athlètes, nouveaux ou anciens, auront un planning trimestriel selon nos impératifs et ceux sportifs, pour faire de la communication institutionnelle et faire de la promotion des métiers, ou des compétitions internationales de police, par exemple. »

Assis avec une oreille attentive à côté de Rachel Costard, le Directeur Technique National, Julien Issoulié, évoque ce que représente, pour la Fédération Française de Natation, un tel projet. « On a plein d’athlètes qui sont accompagnés par des dispositifs mais certains, même parmi les meilleurs, ne le sont pas encore. On cherche donc quel partenariat on peut faire pour qu’ils soient protégés, qu’ils aient une couverture sociale, une perspective de se dire qu’ils ne sont pas uniquement sportifs de haut niveau. » Il poursuit quant aux critères de sélection, où son intervention pèsera dans la balance : « Nous on regarde les athlètes qui n’ont pas de partenaire, leur profil pour 2024 et 2028 et on les priorise sur les résultats immédiats ou potentiels à venir. On voit aussi si ça les intéresse de rentrer dans la police. » Parce qu’il y a aussi cette opportunité, pour ceux qui intègrent le projet, de poursuivre a posteriori d’une carrière sportive, dans les différents métiers de l’organisation. La cheffe de projet s’en fait la porte-parole : « Il y a énormément de perspectives de carrière. Il y a 1000 métiers dans la police nationale donc ce n’est pas inintéressant. L’idée avec cette nouvelle convention, c’est que quand la carrière s’arrête, s’ils souhaitent intégrer la police, on veut mettre en place quelque chose qui les prépare à passer les concours. »

Alors, pour terminer, une question qui peut paraître simplette mais qui a son importance : pourquoi la natation ? Rachel Costard répond du tac au tac : « Pourquoi pas la natation ? On a des valeurs communes avec la Police nationale : l’endurance, la solidarité, le courage, la discipline. On a vraiment beaucoup à apporter, nous, police nationale, au sport de haut niveau et inversement. » Et d’ajouter : « La natation fait partie de ces sports à la fois reconnus, médiatisés et, en plus, nous avons déjà deux nageurs au sein de notre institution (Damien Joly et Cyrielle Duhamel, ndlr). » Pour candidater, il ne va en revanche pas falloir traîner. Les athlètes et la Direction technique nationale ont jusqu’au 6 novembre – date de fin des championnats de France petit bassin – pour se faire connaître. A bons entendeurs.

 

A Chartres, Louis Delvinquière

Le saviez-vous ?

Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/equipememnts.2_4.jpg?itok=598wftTMhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/equipememnts.2_4.jpg?itok=598wftTMhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/equipememnts.2_4.jpg?itok=fJKV5WyL
Partenaires Techniques
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/photo_edf2_0.jpg?itok=PirBRkK8https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/photo_edf2_0.jpg?itok=PirBRkK8https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/photo_edf2_0.jpg?itok=g2p5-270
EDF partenaire principal
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/57449456_2192634277491512_4668826443721998336_n.jpg?itok=OI_yclUShttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/57449456_2192634277491512_4668826443721998336_n.jpg?itok=OI_yclUShttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/57449456_2192634277491512_4668826443721998336_n.jpg?itok=WtUWf7C_
Organisation, Direction & Organigramme
Partenaires Officiels