TQO Barcelone : le ballet tricolore ne verra pas Tokyo | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 12 Juin 2021 - 11:30

C'est malheureusement acté : le ballet de l'équipe de France de natation artistique ne participera pas aux Jeux olympiques de Tokyo. Après la journée de jeudi (10 juin), les États-Unis, la France et la Grèce étaient au coude à coude sur l'épreuve de l'équipe technique. Tout allait donc se jouer vendredi (11 juin), lors de l'épreuve de l'équipe libre.

L'ordre des passages est, comme à l'accoutumée, tiré au sort, et la France passe dernière. C'est, en général, de bon augure en natation artistique, les autres équipes ayant déjà nagé, les juges ont plus de repères pour mieux noter les ballets. Les Grecques nagent d'abord sur un nouveau ballet gardé secrètement depuis des mois et obtiennent un score combiné de 175,999 points. Les Américaines ensuite pour un total de 175,7882 unités. Avec un écart aussi faible, c'est un coup dur pour les athlètes d'Andréa Fuentes.

(Photo : Thomas Symonds)

(Photo : Thomas Symonds)

C'est désormais au tour de l'équipe de France qui a son destin entre ses mains. La performance est admirable, le cœur y est, la technique aussi, mais la différence se fait notamment sur les portés. C'était à craindre après la blessure d'Eve Planeix, la voltigeuse du collectif national, le mois dernier, combinée à celle de Marie Annequin, pilier du team tricolore, la semaine dernière. D'autant que les deux autres nations en ont fait un des points forts de leurs chorégraphies.

(Photo : Thomas Symonds)

(Photo : Thomas Symonds)

On se doit malgré tout de féliciter cette équipe de France qui, en si peu de temps, a su s’adapter, se remobiliser et rebondir pour proposer des performances de très haut niveau en dépit des difficultés. C'est l'acharnement au travail, un moral d'acier et une volonté inébranlable qui ont porté les Françaises à ce niveau. Il ne fait aucun doute que sans les blessures d’Eve et de Marie, l'histoire aurait été toute autre. Dans un touchant moment de fair-play et de fraternité, Françaises et Américaines se sont retrouvées au bord du bassin d'échauffement, les larmes aux yeux, mais l'envie encore présente dans les regards. Elles se sont félicitées pour leurs parcours respectifs et se sont d’ores et déjà promis de s'affronter à Paris en 2024.

(Photo : Thomas Symonds)

La compétition ne s'arrête cependant pas là pour la France. La qualification olympique du duo est encore en jeu. Il reste de la place pour huit duos et les Françaises devront affronter des nations telles que la Grande-Bretagne, Israël, le Liechtenstein, les Pays-Bas, le Portugal, les États-Unis ou encore Singapour. Aujourd’hui (samedi 12 juin) auront lieu les épreuves éliminatoires et dimanche (13 juin) les finales. Les jumelles Charlotte et Laura Tremble devront faire preuve de pugnacité pour mettre de côté l'aventure d'équipe à laquelle elles ont pleinement participé au profit du duo. Tout porte à croire qu'elles y parviendront et que dimanche à 16 heures, nous finirons le week-end en beauté avec une qualification olympique pour les Jeux de Tokyo.

A Barcelone Thomas Symonds

Le saviez-vous ?

Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade

À lire aussi

Partenaires Officiels