Florent Manaudou: « Rêver d’un podium » | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 31 Juillet 2021 - 09:30

 

Deuxième temps des demi-finales du 50 m nage libre (21’’53), Florent Manaudou a réussi son meilleur chrono de sa deuxième carrière. De bon augure avant la finale de demain qui pourrait le voir décrocher une troisième médaille olympique consécutive en individuel. Une première pour un nageur tricolore. 

Comment as-tu vécu cette course ? 

C’est très serré. Je suis deuxième et le huitième est à deux dixièmes. C’était prévu. Caeleb a réalisé une bonne course en ayant nagé un 100 m papillon et en ayant un relais après. Je pense qu’il sera en forme demain et qu’il devrait toucher devant. Mais une course n’est jamais gagnée et il va devoir aller la chercher comme nous. Il a aussi le droit de faire des erreurs et j’espère que ce sera demain (rires). J’ai envie de me régaler en finale. Je ne pensais pas être à cette place-là il y a quelques semaines. 

Es-tu satisfait de ta performance ? 

Je suis content de mon niveau parce que je réalise mon meilleur temps depuis mon retour. Je suis heureux de participer à une nouvelle finale olympique, ma cinquième. On verra demain ce que ça donne. 

Quel était le plan ? 

J’ai décidé de lâcher prise après les championnats de France parce que ça devenait trop compliqué et parce que je ne suis pas revenu pour souffrir, ni dans l’eau ni en dehors. Cette année a été pleine d’émotions négatives et assez difficile à gérer. Je me suis simplement dit que je devais nager sans trop réfléchir. 

Tu réalises un bon départ. 

Quand je suis à côté de Bruno (Fratus), ça se voit un peu mieux que quand je suis à côté de Caeleb. C’était un bon 50. Je suis content d’avoir réalisé mon meilleur temps depuis mon retour et j’aimerais bien abaisser encore ce chrono demain et pourquoi pas rêver d’un podium. Je pense qu’on peut faire médaille en 21’’4 et 6 ou 7ème en 21’’5. Ça ne va pas se jouer à grand chose, on verra ce qui se passe. 

J. C. (Source: FFN/Tokyo 2020)

Mélanie Henique, onzième temps des demi-finales du 50 m nage libre (24’’63): « Ça a été plutôt compliqué, notamment l’avant-course qui a été difficile à gérer. J’ai eu beaucoup de pression hier. C’est complètement différent d’un 50 m papillon et c’était ma première demi-finale olympique. On va continuer de travailler et d’apprendre encore et encore. Je suis arrivée avec de bonnes ambitions mais en même temps si on ne rêve pas ça rime à rien. Je vais continuer à travailler encore plus pour essayer de valider les acquis. Ça ne sert pas à grand chose de réussir les championnats de France, même si c’est une phase importante, il y a autre chose à travailler. Je vais me concentrer sur le positif. J’avais très envie de faire partie de cette finale mais je ne suis pas certaine d’avoir été focus uniquement sur moi. Malheureusement ça ne passe pas. »

 

Le saviez-vous ?

Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN

À lire aussi

Partenaires Officiels