Rétrospective : l’année 2021 en images | Fédération Française de Natation
Partager
Mercredi 19 Janvier 2022 - 10:00

La seconde année covidienne aura été pour le moins riche en frustrations et en restrictions sanitaires, mais également en émotions et en coups d’éclat. Retour en images sur douze mois aussi excitants qu’incertains.

JANVIER 2021

Avec la nouvelle année, la revue fédérale Natation Magazine s’offre un lifting en devenant bimestriel (6 numéros/an). Qui dit nouvelle formule, dit plus de pages enrichies de photos exclusives et saisissantes, d’articles de fond, de reportages inédits et de rubriques ludiques pour tout savoir de l’actualité des cinq disciplines olympiques. Qui dit nouvelle formule, dit également nouvelle maquette pour que le changement soit total.

FEVRIER 2021

Si à l’instar de leurs homologues féminins, les garçons de l’équipe de France de water-polo ne parviennent pas à poinçonner leur billet pour les Jeux de Tokyo lors du tournoi qualification olympique organisé à Rotterdam (Pays-Bas), mi-février, les progrès affichés sont bien réels et l’envie d’en découdre palpable. Les Bleus du capitaine Ugo Crousillat ne rendent finalement les armes que face aux Grecs à l’issue d’une séance de tirs au but en quart de finale.

Ugo Crousillat (Deepbluemedia)

MARS 2021

Après une victoire de prestige en 2020, Marc-Antoine Olivier s’adjuge à nouveau l’étape de Coupe du Monde de Doha (10 km). Un succès devant les cadors de la discipline Kristof Rasovszky (Hongrie) et Gregorio Paltrinieri (Italie) qui lui offre une course de référence dans la perspective des Jeux de Tokyo. Quelques jours plus tard, à Marseille, les adeptes des bassins en finissent avec le premier tour de qualification olympique inauguré en début de saison par la DTN. A l’issue de l’étape phocéenne du Golden Tour-Camille Muffat, cinq athlètes ont rempli les critères : Mélanie Henique, Marie Wattel, Florent Manaudou, Yohann Ndoye-Brouard et David Aubry (depuis sa médaille de bronze sur 800 m nage libre aux Mondiaux 2019 de Gwangju, ndlr).

Marc-Antoine Olivier sur le podium de Doha (FFN/Florian Lucas).

AVRIL 2021

Quatrième des Jeux olympiques de Rio à 10 mètres et membre du top 5 mondial depuis plus de quatre ans, Benjamin Auffret, 26 ans, annonce la fin de sa carrière à quelques semaines seulement des Jeux de Tokyo. Une surprise ? Pas vraiment. Handicapé par des blessures à répétition, le voltigeur tricolore rêve, par ailleurs, de devenir pilote de chasse. Une formation exigeante qui nécessite une fraîcheur physique et un investissement mental à toute épreuve.

Benjamin Auffret lors des JO de Rio en 2016 (KMSP/Stéphane Kempinaire).

MAI 2021

L’équipe de France rafle dix médailles aux championnats d’Europe de Budapest (10-23 mai) : cinq en natation (une en or par Marie Wattel, deux en argent et deux en bronze) et cinq en eau libre (un titre sur 25 km par Axel Reymond, trois en argent et une en bronze). Un bilan encourageant à deux mois et demi des Jeux olympiques de Tokyo qui révèle autant de forces qu’il ne suscite de préoccupations.

Marie Wattel, championne d’Europe du 100 m papillon (Deepbluemedia).

Axel Reymond, triple champion d’Europe du 25 km (Deepbluemedia).

JUIN 2021

Reporté à trois reprises, à deux doigts d’être annulé, le tournoi de qualification olympique de natation artistique se tient finalement à Barcelone du 10 au 13 juin et non à Tokyo comme prévu initialement. Si le ballet de l’équipe de France manque sa qualification pour l’échéance nipponne, les jumelles et duettistes Laura et Charlotte Tremble valident, en revanche, leur visa pour le pays du Soleil-levant. Dans la foulée, vingt nageurs poinçonnent leur ticket pour les JO lors des championnats de France de Chartres (15-20 juin) auxquels il faut ajouter les cinq présélectionnés du premier tour de qualification (Marie Wattel, Mélanie Henique, Florent Manaudou, Yohann Ndoye-Brouard et David Aubry).

Laura et Charlotte Tremble en route pour Tokyo (FFN/Thomas Symonds).

Les nageurs tricolores qualifiés pour les Jeux nippons (KMSP/Stéphane Kempinaire).

JUILLET 2021

En dépit des incertitudes et des restrictions sanitaires, la Fédération Française de Natation se mobilise pour maintenir ses deux circuits estivaux en milieu naturel : l’EDF Aqua Challenge et le Water-Polo Summer Tour. Le premier se déploie sur treize sites auxquels il faut ajouter onze étapes labellisées tandis que le second s’articule autour de deux boucles de quatre plots qui séduisent autant de passionnés que de novices en quête de sensations outdoors.

Le passage de la Verdon Swim Experience dans le plus grand canyon d’Europe a séduit un large public (FFN/Jean-Pierre Chafes).

Water-Polo Summer Tour (FFN).

AOÛT 2021

Médaillé d’argent sur le 50 m nage libre des Jeux de Tokyo dans le sillage de Caeleb Dressel, Florent Manaudou, champion olympique de la distance à Londres, puis battu d’un centième par le vétéran américain Anthony Ervin à Rio, réussi son come-back après avoir mis sa carrière de nageur entre parenthèses pendant plus de deux ans. De cette édition nipponne, il importe également de retenir la quatrième place de Maxime Grousset sur 100 m nage libre ainsi que les sixièmes places de Marie Wattel et Léon Marchand sur 100 m papillon et 400 m 4 nages.

Florent Manaudou (KMSP/Stéphane Kempinaire).

SEPTEMBRE 2021

Après une première édition consacrée à Fabrice Pellerin, Lionel Horter, Denis Auguin, Michel Chrétien et Julien Jacquier, le second volet du numéro spécial Paroles de Coaches, dont la publication digitale a été diffusée gratuitement le 1er septembre sur les réseaux fédéraux, rassemble, cette fois, Philippe Lucas, James Gibson, Frédéric Vergnoux, Franck Esposito et Nicolas Castel. L’occasion de découvrir leurs parcours, leurs méthodes, leurs doutes et le regard qu’ils portent sur la discipline.

OCTOBRE 2021

Ce n’était pas encore l’affluence des grands jours, mais à l’issue de la première édition de la SwimXperience organisée dans les eaux fraîches et sur les berges pavées du Canal Saint-Martin le samedi 2 octobre, le potentiel de ce rendez-vous à la fois fun, environnemental et sportif ne fait aucun doute. Ne reste désormais plus qu’à séduire les Parisiens et autres passionnés de défis outdoors pour inscrire durablement cette course à obstacles dans le paysage sportif de la capitale.

(FFN/Philippe Pongenty).

NOVEMBRE 2021

C’est une équipe de France restreinte (11 nageurs) qui se présente à Kazan à l’occasion des Euro en petit bassin (2-7 novembre 2021). Sur les vingt nations médaillées en Russie, la France prend la 13e place avec deux breloques (une en argent sur 50 m dos et une en bronze sur 100 m dos) remportées par Analia Pigrée. Pour sa première sélection en équipe de France A, la jeune dossiste confirme le potentiel entraperçu lors des championnats de France à Chartres (juin 2021), où elle avait battu le record de France du 50 m dos.

Analia Pigrée (KMSP/Stéphane Kempinaire).

DECEMBRE 2021

Début décembre, la piscine Angellotti de Montpellier a accueilli les championnats de France grand bassin. L’occasion pour l’élite de la natation tricolore de renouer avec la compétition cinq mois après les Jeux de Tokyo. Au rayon des satisfactions, on retiendra les deux titres de Sacha Velly (16 ans) sur 800 et 1 500 m nage libre, la première d’Analia Pigrée (20 ans) sous la minute sur 100 m dos (59’’88), les six épreuves individuelles et deux relais disputés par Charlotte Bonnet ainsi que les victoires de Maxime Grousset sur 50 et 100 m nage libre (22’’09 et 48’’45). Dans la foulée du rendez-vous national, l’équipe de France s’est envolée pour les Mondiaux d’Abu Dhabi en petit bassin (16-21 décembre). A quelques jours de Noël, Béryl Gastaldello s’adjuge l’argent du 100 m 4 nages, sa première médaille en individuel sur la scène internationale et l’unique breloque de la délégation tricolore aux Emirats Arabes Unis.

Sacha Velly.(KMSP/Stéphane Kempinaire).

Béryl Gastaldello (KMSP/Stéphane Kempinaire).

 

 

Le saviez-vous ?

Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire

À lire aussi

https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/57449456_2192634277491512_4668826443721998336_n.jpg?itok=OI_yclUShttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/57449456_2192634277491512_4668826443721998336_n.jpg?itok=OI_yclUShttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/57449456_2192634277491512_4668826443721998336_n.jpg?itok=WtUWf7C_
Organisation, Direction & Organigramme
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/185768027_3991216784299910_7893018531634625997_n_1.jpg?itok=vsc_93_fhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/185768027_3991216784299910_7893018531634625997_n_1.jpg?itok=vsc_93_fhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/185768027_3991216784299910_7893018531634625997_n_1.jpg?itok=BITHbgQj
Les fédérations affinitaires
https://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/278090453_5008350959253149_6454985389046719894_n.jpg?itok=fFLOrnVfhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x210/public/fields/page/banner/278090453_5008350959253149_6454985389046719894_n.jpg?itok=fFLOrnVfhttps://www.ffnatation.fr/sites/default/files/styles/block316x146/public/fields/page/banner/278090453_5008350959253149_6454985389046719894_n.jpg?itok=WaiYvlV5
Statuts et règlements de la FFN
Partenaires Officiels