La Ville Rose au fil de l’eau | Fédération Française de Natation
Partager
Dimanche 30 Juin 2019 - 19:30

Après Bordeaux le week-end dernier, c’est Toulouse qui a mis la Garonne à l’honneur avec quatre épreuves réunissant plus de 150 participants. Entre l’île du Ramier et le Port Viguerie, au cœur de l’un des plus anciens quartiers de la Ville Rose.

Quelle meilleure façon pour se rafraichir en cette période de canicule que de piquer une tête dans la Garonne ! C’est en tout cas le moyen pour lequel ont opté dimanche matin les 150 concurrents des différentes épreuves de l’étape toulousaine de l’EDF Aqua Challenge. Premiers à s’élancer de la base d’aviron du TUC sur l’île du Ramier, à deux pas du Stadium, les participants du 5 kilomètres ont rapidement été rejoints dans le fleuve par ceux du 3 bornes, tout ce beau monde se dirigeant finalement ensemble vers le Port Viguerie, haut-lieu de l’activité économique de Toulouse au XIXème siècle et théâtre des arrivées des courses du jour. Un cheminement aquatique qui a permis aux nageuses et aux nageurs, avec ou sans palmes, de découvrir la Ville Rose au fil de l’eau. En particulier le quartier historique de Saint-Cyprien, les murs en briques… roses de l’Hôtel-Dieu et le Dôme de l’hôpital La Grave servant de points de repères aux participants.

Cent cinquante nageurs ont pris le départ des différentes courses de l’étape toulousaine de l’EDF Aqua Challenge (Wide Angle Photography / Marc Mondange).

Si beaucoup ont profité de la température accueillante de l’eau (presque 24° !) pour apprécier le spectacle, d’autres, plus pressés d’en terminer, ont juste eu le temps de le faire. Parmi eux, les membres de l’équipe juniors d’eau libre d’Afrique du Sud, en stage en Espagne ces derniers jours et présents en nombre hier matin à Toulouse pour un test grandeur nature. Face à cette redoutable concurrence, seuls les Toulousains Alexis Busolin, lauréat chez les garçons, et Marie Kuntzmann, deuxième chez les filles, sont finalement parvenus à se glisser sur les podiums du 5 km largement trustés par les Springboks.

La nouvelle vague s’est également  illustrée sur le 1500 mètres, Noam Franchi (15 ans) s’imposant devant Quentin Lefebvre (13 ans) et Sandro Henras-Marouf (14 ans) (FFN/JP Chafes).

Une quinzaine de très jeunes nageurs a disputé le 400 mètres et ils posent pour la postérité en compagnie de Madelon Catteau, championne du monde juniors avec le relais tricolore, et de Vincent Gardeau, le président des Dauphins du TOEC (FFN/JP Chafes).

Pour sa première apparition au programme de l’EDF Aqua Challenge, l’étape toulousaine n’en a pas moins respecté totalement l’esprit en faisant se côtoyer, au fil des épreuves, nageurs aguerris et simples amateurs. Voire même quelques invités surprises. A l’image de la participation de Céline Bonnet, finaliste B du 200 m 4 nages des Jeux de Barcelone en 1992, ou bien de celle de Vincent Gardeau, le président des Dauphins du TOEC, club organisateur de ces épreuves ! Comme il est aussi désormais de coutume sur le circuit fédéral, c’est un 500 mètres réservé aux plus jeunes qui a clôturé cette journée d’eau libre. Après un mois de juin qui aura vu cinq étapes, (Rouen, Cannes, Marseille, Bordeaux et Toulouse), l’EDF Aqua CHallange va faire une petite pause et donner rendez-vous à tous les amoureux de l’eau libre à Quiberon les 27 et 28 juillet où un copieux menu attend les nageurs avec pas moins de quatre courses au programme (500 mètres, 1,5, 3 et 7,5 km).

Sélectionnée olympique en 1992, Céline Bonnet était de la fête hier à Toulouse où elle a pris la 2èmeplace du 1500 mètres (Wide Angle Photography / Marc Mondange).

A Toulouse, Jean-Pierre Chafes

Résultats

1 500 m

Dames : 1-M. Gustin (Toulon Var Natation) 20’54’’09, 2-C. Bonnet 23’46’’73, 3-A. Bourbier 24’24’’72…/

Messieurs : 1-N. Franchi (Montpellier Métropole Natation) 16’53’’90, 2-Q. Lefebvre (TOEC) 17’36’’84, 3-S. Henras-Marouf (Asptt Toulouse) 17’58’’65…/

3 KM

Dames : 1-C. Taurin 35’55’’51, 2-M. Taurin 36’04’’58, 3-C. Cartillier (Albi Sports Aquatiques) 36’37’’91…/

Messieurs : 1-F. Hill (TOEC) 31’32’’47, 2-L.Balse-Monbergé 33’08’’02, 3-C. Masini (Albi Sports Aquatiques) 33’23’’57…/

5 KM

Dames : 1-L. Mac Moran (Af du Sud) 54’03’’76, 2-M. Kuntzmann (TOEC) 54’42’’82, 3-C. Leroux (Af du Sud) 56’18’’78…/

Messieurs : 1-A. Busolin (Asptt Toulouse) 50’04’’57, 2-C. Buck (Af du Sud) 50'12’’, 3-D. Minies (Af du Sud) 53’34’’05…/

 

 

Le saviez-vous ?

Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07

À lire aussi

Partenaires Officiels