TQO Barcelone : l’équipe de France en quête olympique | Fédération Française de Natation
Partager
Jeudi 10 Juin 2021 - 09:45

Le Tournoi de qualification olympique qui s’ouvre aujourd’hui à Barcelone relève presque du miracle. Reporté à trois reprises pour cause de pandémie mondiale, il a été sauvé in extremis à un mois et demie des Jeux olympiques de Tokyo.

Hier (mercredi 9 juin), au dernier jour d’entraînement avant le début des épreuves, on soignait encore les détails de lumières et de son. Malgré tout, le gros du travail était fait et le bassin prêt à accueillir un rendez-vous programmé de longue date mais reporté à trois reprises. Le collectif France est sur place depuis plusieurs jours déjà, non pas pour s’adapter au décalage horaire, mais pour s’imprégner de l’atmosphère et maîtriser un peu mieux son environnement. Car, Covid oblige, il n’y aura pas de public à Barcelone et la compétition se déroulera sous « bulle ». Les athlètes, le staff, les médias et les bénévoles, après avoir rigoureusement réussis les multiples tests PCR, se voient dans l’interdiction de sortir de l’hôtel privatisé pour l’occasion. Pas question non plus de sortir de la piscine. Sauf pour rejoindre le bus qui fait plusieurs fois par jour la navette jusqu’à l’hôtel.

(Photo : Thomas Symonds)

(Photo : Thomas Symonds)

L’enjeu est de taille pour les Françaises qui concourent pour se qualifier sur deux épreuves : l’équipe et le duo. Le duo, composé de Laura et Charlotte Tremble, nagera samedi (12 juin) et dimanche (13 juin). Pour elles, les espoirs de qualification sont grands. Il reste dix places (sur 22 en tout) et les jumelles figurent parmi les favorites. Pour l’équipe, en revanche, le suspense demeure entier. Après un processus de sélection un peu complexe, il ne reste que trois tickets à prendre pour les JO de Tokyo. Trois tickets pour six équipes : l’Espagne, les États-Unis, l’Italie, la France, la Grèce et la Hongrie. Le résultat combiné des épreuves d’équipes techniques et d’équipes libres (qui se dérouleront respectivement aujourd’hui et demain, 10 et 11 juin) déterminera le classement final.

(Photo : Thomas Symonds)

(Photo : Thomas Symonds)

Cette année n’aura épargné personne, chacun ayant dû faire face aux imprévus et s’adapter sans cesse, mais les Françaises ont certainement déjà gagné la première place de l’abnégation et du combat. Il y a quelques semaines, Ève Planeix, la voltigeuse de l’équipe, retombe mal sur un porté. La soliste de l’équipe de France est forfait. Et il y a quelques jours à peine, c’est, cette fois, au tour de la capitaine, Marie Annequin, de se fracturer le pouce sur un porté également. La doyenne du team tricolore ne prendra donc pas part à la compétition barcelonaise. Elle a cependant tenu à faire le voyage, un plâtre bleu bariolé de textes et de cœurs sur sa main droite, et ne perd pas une occasion pour encourager ses coéquipières. « Nous n’avons pas surmonté autant d’épreuves pour qu’il ne se passe pas un truc grandiose ce week-end », livre-t-elle avec optimisme. Demain (vendredi 11 juin), vers 16h25, nous saurons donc si la France, pour la première fois depuis les Jeux olympiques de Sydney en 2000, alignera une équipe de natation artistique à la plus belle compétition du monde.

A Barcelone, Thomas Symonds

(Photo : Thomas Symonds)

Le saviez-vous ?

Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904

À lire aussi

Partenaires Officiels