« Vivre notre rêve » | Fédération Française de Natation
Partager
Jeudi 11 Février 2021 - 22:15

Dimanche 14 février, l’équipe de France masculine de water-polo entamera son tournoi de qualification olympique à Rotterdam contre la Russie. Dans un contexte sanitaire forcément particulier, Nenad Vukanic et ses hommes tenteront de se qualifier pour la deuxième fois consécutivement à la plus grande compétition sportive de la planète. 

Comment s’est déroulé le dernier stage de l’équipe avant le départ à Rotterdam ?

Je suis très satisfait du groupe et des joueurs. Ils sont tous très motivés et conscients de l’enjeu et de ce qui nous attend durant ce tournoi de qualification olympique. Nous sommes prêts et nous avons hâte de jouer notre premier match dimanche. 

Ce groupe est un mélange de jeunes joueurs prometteurs et d’anciens ayant vécu l’aventure de Rio 2016. Était-ce l’objectif lors de ta nomination au poste d’entraineur de l’équipe de France ?

Nous souhaitons construire une équipe qui va jouer longtemps ensemble afin de développer une complicité et des repères forts. Nous voulons vraiment disposer d’une équipe forte pour l’avenir. Aujourd’hui, le groupe est composé de jeunes et de plus anciens, mais ce sont tous des combattants et des joueurs qui sont capables de rivaliser avec les autres nations présentes lors de ce TQO. Ceux qui ont vécu l’aventure olympique il y a bientôt cinq ans partagent leur expérience et c’est important parce que les plus jeunes peuvent grandir plus vite grâce à ça.

Était-ce plus difficile de se préparer dans ce contexte sanitaire particulier ?

Nous nous sommes très bien préparés. Nous devons être prêts pour chaque situation et s’adapter aux conditions particulières. Les garçons ont montré une grande intelligence et de l’autonomie pour gérer tout cela. Ils connaissent l’objectif. Nous voulons essayer de vivre notre rêve en décrochant ce ticket olympique. 

Photo: DeepBlueMedia

Que devra réaliser l’équipe de France pour se qualifier ? 

Il y a deux groupes de six. Nous allons donc disputer cinq matches de poule. Nous devons être dans les quatre premiers de notre groupe pour disputer les quarts de finale. Les trois meilleures équipes du tournoi seront qualifiées pour les JO. Ce sera très compliqué, mais nous y allons pour nous qualifier. Nous allons tout faire pour être le plus compétitif possible. 

Un TQO ne ressemble en rien à un championnat du monde ou un championnat d’Europe avec un match tous les jours et une pression particulière. 

C’est un tournoi qui est compliqué pour tout le monde. Toutes les équipes sont sous pression. Il y a un match par jour et ça ne laisse pas le temps de fêter une victoire ou de s’apitoyer après une défaite. C’est une expérience incroyable et nous allons nous battre jusqu’au bout. 

On le disait, cette équipe est composée de jeunes joueurs. Y-a-t-il déjà une volonté de préparer Paris 2024 ? 

Nous travaillons sur la construction d’une équipe forte pour l’avenir, mais on ne se cache pas pour autant. Le premier objectif est Tokyo. Nous devons vivre dans le présent, nous aurons tout le temps ensuite de penser à Paris.

Recueilli par J. C. 

LE PROGRAMME DES BLEUS

Dimanche 14 février: France-Russie

Lundi 15 février: Allemagne-France

Mardi 16 février: France-Croatie

Mercredi 17 février: Pays-Bas-France

Jeudi 18 février: France-Roumanie

Vendredi 19 février: Quart de finale

Samedi 20 février: Demi-finale

Dimanche 21 février: Finale

Le saviez-vous ?

Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904

À lire aussi

Partenaires Officiels