Le feuilleton italien se poursuit pour les Français | Fédération Française de Natation
Partager
Samedi 22 Août 2020 - 10:15

Coup de bras dans le canal de Piombino. Deuxième compétition depuis l’arrêt total des hostilités, les championnats d’Italie d’eau libre se sont déroulés du 19 au 21 août. Au programme, 10 km, 2,5 km et un 5 km pour une reprise en bonne et due forme. Les quelques Français présents ont su prendre la vague du déconfinement, en témoigne notamment la deuxième place de Marc-Antoine Olivier sur le 10 km.

Une semaine après une mise en bouche ensoleillée au Trophée des Sept Collines à Rome, la natation française a replongé à Piombino. Du 19 au 21 août ont eu lieu les championnats d’Italie d’eau libre, à 250 km de la ville éternelle. La distance n’a cependant pas éloigné le médaillé mondial, Marc-Antoine Olivier, des podiums dont il a l’habitude. Le natif de Denain a ouvert le bal le mardi 18 août en offrant à l’équipe de France une seconde place de choix sur le 10 km, derrière le médaillé olympique du 1500 mètres, Gregorio Paltrinieri. Seulement 14 centièmes ont séparé les deux nageurs, à l’issue d’une course respective d’1h52’9’’ et 1h52’23’’.

Marc-Antoine Olivier (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Du côté féminin, Océane Cassignol est arrivée cinquième. La Franco-Mauricienne était pourtant bien embarquée mais l’ultime tour a eu raison de sa place sur le podium. Lara Grangeon, quant à elle, a terminé huitième devant Madelon Catteau (10ème). Au programme du deuxième jour, le 2,5 km et un Axel Reymond revanchard. Après un 10 km « décevant » selon ses mots, le nageur de Sarcelles est arrivé huitième du 2,5 km. Un retour à la compétition mitigé, qui arrive cependant après un stage de 25 jours et de 480 km où ses temps se sont améliorés.

Axel Reymond (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Marc-Antoine Olivier a pour sa part pris sa revanche sur Gregorio Paltrinieri, vainqueur la veille. Le Français a décroché la victoire du 2,5 km en 24’55’’, et réussi son pari de prouver qu’il était « toujours là » malgré son arrêt de deux mois. Après un bref entracte jeudi, le canal de Piombino a accueilli le 5 km, dernière course des championnats. Arrivée cinquième du 10 km, Océane Cassignol a terminé la compétition en beauté et en bronze avec un temps de 1h06’6’’.

Océane Cassignol (KMSP/Stéphane Kempinaire).

Issam Lachehab

Le saviez-vous ?

Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904

À lire aussi

Partenaires Officiels