Des débuts réussis pour Serre-Ponçon | Fédération Française de Natation
Partager
Mercredi 29 Juillet 2020 - 11:15

Un cadre majestueux, 450 participants et des courses passionnantes. Pour sa première apparition au programme de l’EDF Aqua Challenge, le lac de Serre-Ponçon a réussi haut la main son examen de passage. Idem pour le comité des Alpes dont la qualité de l’organisation a été soulignée par tous les participants.

A l’issue de ce week-end sur le lac de Serre-Ponçon, une chose est certaine : l’eau libre française s’est trouvé un nouveau spot. Et ce ne sont pas les quelques 450 participants aux différentes épreuves organisées dans le cadre de la première étape de l’EDF Aqua Challenge 2020 qui diront le contraire. A commencer par les 139 concurrents du 5 kilomètres. Malgré l’heure matinale du départ (8 heures), ils ont en effet inauguré un magnifique parcours entre le camping d’Embrun et la plage des Combettes, au pied du Mont Guillaume et du Pic de Morgon. Un cadre magique que les premiers n’ont malheureusement pas eu le temps de trop apprécier, tant il est vrai que les treize nageurs qui se sont détachés dès les premiers hectomètres de course se sont livrés une lutte haletante jusqu’à l’arrivée, moins d’une minute séparant au final le premier du dernier de ce groupe ! C’est même au sprint que l’Italien Tommasso Galessio, membre de la Squadra Azzura lors des derniers championnats d’Europe juniors, allait s’imposer. Il précédait dans l’ordre le Salonais Jules Rémy, vainqueur du Défi Monte-Cristo la saison passée, l’inusable Bertrand Venturi, vice-champion d’Europe sur 25 km en 2010, et le tout jeune Noam Franchi (16 ans), compagnon d’entraînement de Marc-Antoine Olivier et David Aubry au sein de la team Philippe Lucas.

(Photo : Jean-Pierre Chafes)

Aux avant-postes durant toute la course, Lisa Pou, leader d’une impressionnante délégation monégasque de seize unités conduite par les entraîneurs Michel Pou et Rémi Besson, prenait quant à elle la cinquième place au scratch (devant trois autres nageurs de l’ASM) et la première chez les dames. Visiblement en forme au sortir d’une période de confinement qui l’a pourtant privée d’entraînement pendant de longues semaines, la quatrième du 25 km des mondiaux 2019 de Gwangju n’a pas hésité à s’aligner moins de deux heures plus tard sur le 3 kilomètres. Avec succès puisqu’elle s’est à nouveau imposé dans la course féminine tandis Jules Rémy l’emportait, cette fois, au scratch. Si les spécialistes de l’eau libre ont donc tenu leur rang pour ce premier rendez-vous de la saison, l’étape haute-alpine de l’EDF Aqua Challenge a également largement répondu à la vocation du circuit en offrant également la possibilité à des nageurs de tout niveau et de tout horizon de s’illustrer. C’est ainsi que la gardienne de l’équipe de France de water-polo, Lou Counil a participé à l’épreuve de 1,5 km tandis que l’Aixoise Sophie Prach, championne de France de natation artistique à plusieurs reprises a bouclé les 5 kilomètres en heure et demie.

A Serre-Ponçon, Jean-Pierre Chafes

EN PRESENCE DE MURIEL HURTIS

Médaillée de bronze aux JO de 2004 avec le relais 4x100 mètres tricolore, Muriel Hurtis était présente le dimanche 26 juillet à Savines-le-Lac. Si elle n’a pas directement participé à la compétition, l’ambassadrice du label « Le sport pour valeur », une initiative portée par le Crédit Agricole Alpes-Provence en direction des clubs jouant la carte de la formation, n’en a pas moins… mouillé le maillot. Admirative des performances des nageuses et nageurs qu’elle a longuement applaudi à l’arrivée des courses, la double championne du monde d’athlétisme a en effet remis de nombreuses récompenses et répondu favorablement aux non moins nombreuses demandes de selfies.

Muriel Hurtis, double championne du monde et médaillée olympique en athlétisme, a officié avec plaisir lors des cérémonies protocolaires (Photo : Octave Despointes).

LES RESULTATS

5 KM

Messieurs : 1-T. Galesso (talie) 1h04’39’’, 2-J. Rémy (CN Salonais) 1h04’46’’, 3-B. Venturi (NO Frontignan) 1h04’51’’, 4-N. Franchi (3MUC) 1h04’54’’, 5-R. Benaddad (AS Monaco) 1h04’56’’…. (97 classés)/

Dames : 1-L. Pou (AS Monaco) 1h04’55’’, 2-A. Chierici (Italie) 1h09’45’’, 3-C. Stutel (CN Plessis-Robinson) 1h14’02’’, 4-M. Denaunay (CA Cholet) 1h15’16’’, 5-A. Bermond (ON Natation) 1h16’46’’… (42 classées)/

En grande forme, Lisa Pou (au centre) a réalisé le doublé 3 et 5 km. Elle est accompagnée sur le podium du 3 bornes par ses coéquipières de l’AS Monaco Laëticia Antunes-Da Costa et Giulia Viacava (Photo : Octave Despointes).

3 KM

Messieurs : 1-J. Rémy (CN Salonais) 36’34’’, 2-J-B. Antonetti (CN Salonais) 36’37’’, 3-T. Lemasson (AS Monaco) 36’38’’, 4-N. Franchi (3MANUC) 36’44’’, 5-J. Mortier (AMSL Fréjus) 36’48’’ (54 classés)

Les jeunes nageurs se sont particulièrement distingué sur le lac de Serre-Ponçon. En particulier le Salonnais Jules Rémy (au centre), vainqueur du 3km et deuxième du scratch sur 5 bornes. On retrouve à ses côtés sur le podium des 16-17 ans du 5 km, le Montpelliérain Noam Franchi (à gauche), quatrième au scratch, et le Monégasque Gaël Khalil, septième (Photo : Octave Despointes).

Dames : 1-L. Pou (AS Monaco) 36’47’’, 2-L. Antunes-Da Costa (AS Monaco) 39’18’’, 3-A. Blanchetiere (AS Monaco) 39’22’’, 4-G. Vicava (AS Monaco) 40’13’’, 5-L. Dorique (AMSL Fréjus) 40’43’’… (45 classées)/

1,5 KM

Messieurs : 1 : M. Grosso (Italie) 20’52’’, 2-O. Lysander (Montpellier Paillade Natation)20’55’’, 3-S. Dubois (TC Cavaillon) 21’02’’… (34 classées)/

Dames : 1 : M. Varengo (Italie) 21’10’’, 2-S. Tournay (CNO St-Germain) 21’51’’, 3-M. Lavorel-Paladjouglian (CN Tricastin) 22’02’’… (40 classées)/

 

Actualités

Le saviez-vous ?

Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).

À lire aussi

Partenaires Officiels