Jeux Mondiaux militaire: « Un sport historique de cette compétition » | Fédération Française de Natation
Partager
Mardi 17 Septembre 2019 - 15:15

Du 18 au 27 octobre 2019, la ville de Wuhan (Chine) accueillera les 7èmes Jeux Mondiaux militaire. Un événement important qui se tient tous les quatre ans à l’image des Jeux olympiques. En natation course et en eau libre, la délégation tricolore pourra compter sur le renfort des Sportifs de Haut Niveau de la Défense qui sont engagés avec la Défense ou qui dispose d’un contrat de réservistes. L’Adjudant-chef Xavier, qui accompagnera les nageurs français, nous a livré ses ambitions. 

Quelle importance revêt cette compétition ?

Les Jeux Mondiaux militaire se tiennent tous les quatre ans en année pré-olympique. Ce sont nos Jeux olympiques à nous, avec un village d’athlètes, une cérémonie d’ouverture et une cérémonie de clôture. 

Est-ce que la natation est un l’un des sports phares de cette compétition ?

C’est un sport historique de cette compétition. D’autant que cette année, nous pouvons compter sur une délégation particulièrement importante avec le renfort de Sportifs de Haut Niveau de la Défense (SHND) sous contrat avec la Défense mais aussi de sportifs de haut niveau qui ont un contrat de réservistes. Ainsi, Charlotte Bonnet, Fantine Lesaffre, Mélanie Henique, Marc-Antoine Olivier, Axel Reymond, Damien Joly ou encore Jérémy Stravius participeront à ces Jeux Mondiaux militaire. 

Cette année, l’eau libre s’ajoute également au programme. 

Oui, il y aura le 5 km, le 10 km et le relais 4x1250 m mixte. Nous espérons obtenir de bons résultats également avec la présence de Marc-Antoine Olivier, Axel Reymond ou encore Océane Cassignol. Que ce soit en eau libre ou en natation course, nous pouvons compter sur le renfort de nombreux nageurs de haut niveau. Par ailleurs, nous pouvons compter sur le soutien de la Fédération Française de Natation avec qui nous avons signé une convention.

Cette convention est-elle particulièrement bénéfique pour vous ?

La FFN nous soutient depuis de nombreuses années et c’est forcément important pour le développement de la natation militaire. Grâce à cette convention, nous avons intégré dans notre staff un entraîneur, Fabienne Charlopin, qui a l’habitude d’encadrer l’équipe de France juniors d’eau libre mais qui a également une double casquette et entraîne aussi en natation course. La FFN dote également les athlètes en équipement. 

Comme avant chaque compétition, on a envie de vous demander s’il y a un objectif précis de médailles.

C’est un objectif officieux mais sans compter les relais, ce serait vraiment bien de décrocher dix médailles. 

Recueilli par J. C. 

 

Actualités

Mardi 15 Octobre 2019 - 14:30
Mardi 15 Octobre 2019 - 11:15
Mardi 1 Octobre 2019 - 10:00

Le saviez-vous ?

Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904

À lire aussi

Partenaires Officiels