Maxime Grousset : "Ce sont des championnats vraiment réussis" | Fédération Française de Natation
Partager
Dimanche 6 Novembre 2022 - 19:45

Il est le héros de ces championnats de France petit bassin de Chartres. Maxime Grousset s'est offert son cinquième titre sur cette même édition, à l'occasion du 100m nage libre de clôture (45"61). Une performance loin d'être anodine, car il devient le premier homme à signer le triplé sur les épreuves de nage libre. Il est revenu sur sa belle compétition, le sourire aux lèvres.

 

Tu viens de devenir le premier nageur français à réaliser le triplé sur nage libre aux championnats de France petit bassin, avec le 50m, le 100m et le 200m. Quel effet cela te fait de savoir ça ?

Le premier, premier ? Je ne sais pas... Ça fait plaisir. Ce sont des championnats vraiment réussis, il faudra concrétiser lors de vrais championnats. Quand je dis ça, je parle des regroupements internationaux. En tout cas, c'est vraiment positif et ça met en confiance.

 

Tu craignais la fatigue, mais visiblement, ça a l'air d'aller plutôt bien, non ?

Je pensais être mort après le 200m, mais j'ai bien récupéré. On a un protocole vraiment important dans la récupération et ça marche. Je suis capable d'enchaîner les courses, j'ai de l'entraînement, de la résistance, donc c'est cool.

 

Tu as désormais le deuxième meilleur temps de l'année sur 100m nage libre, derrière Kyle Chalmers...

Le problème, c'est que c'est derrière Chalmers (rires). J'aurais bien aimé être le premier. Moi je suis content, je voulais faire 45" et je fais 45"6, je ne pensais... (il s'interrompt) En fait, si. Dans un coin de ma tête, je pensais le faire, mais 45"9 aurait quand même été parfait.

 

Tu sembles valider pas mal de progrès sur ces championnats de France. Qu'en penses-tu ?

Oui, c'est sûr. Parce que j'étais resté à 46"0 ou 46"2 et au final quand on casse une barrière, on la casse bien, et ça, ça fait du bien.

 

Quelle importance ont les championnats du monde petit bain de Melbourne (en décembre), dans ta saison ?

Je veux toujours prendre du plaisir, de toute façon. Peu importe dans ce que je fais. J'étais vraiment content de faire mon 100m, j'avais vraiment envie. Aux Mondiaux, ça va être la même chose : je vais prendre un maximum de plaisir, d'assurance et d'expérience. Plus on fait de rencontres internationales, plus on prend de l'expérience, donc ce sera la clé sur ces championnats du monde.

 

A Chartres, Louis Delvinquière

Le saviez-vous ?

Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade

À lire aussi

Partenaires Officiels