« Emmagasiner de la confiance » | Fédération Française de Natation
Partager
Jeudi 23 Janvier 2020 - 16:15

En dépit de deux bons premiers quart-temps, Léa Bachelier et les joueuses de l’équipe de France n’ont pas réussi à endiguer les assauts grecs. Au final, les Tricolores s’inclinent de dix unités et abandonnent, au passage, l’espoir de se qualifier pour le championnat du monde 2021. Place désormais au tournoi de qualification olympique que les Françaises disputeront à Trieste du 8 au 15 mars prochain.

Léa, que retiens-tu de ce duel face à la Grèce ?

Je suis énervée ! Je ne saurais même pas dire ce qui n’a pas fonctionné, outre le fait qu’on a un problème en attaque. Notre finition est catastrophique depuis le début du tournoi. Pourtant, on joue, le ballon circule bien, mais voilà, on ne trouve pas l’ouverture.

On te sent frustrée.

En natation, nous sommes mieux que les Grecques. Dans les duels, on se fait beaucoup moins victimiser qu’avant. On a aussi la caisse pour tenir, mais on manque de feeling et on ne trouve pas de solutions en attaque. Or pour gagner, il n’y a pas de secret, il faut marquer des buts.

(KMSP/Stéphane Kempinaire)

En défense, même si la fin de partie est plus délicate, vous résistez aux assauts grecs pendant les deux premiers quart-temps.

En défense placée, ça se passe bien. On commence à trouver nos marques. Lorène (Drenty, gardienne) est hyper solide et nous donne confiance. Mais dès qu’on perd le contrôle en attaque, on se fait ouvrir derrière.

Outre ce revers, l’objectif est atteint : l’équipe de France féminine disputera le TQO en mars prochain.

Oui, mais on sait qu’à Trieste il faudra battre des équipes comme la Grèce ou l’Italie pour continuer de rêver aux Jeux olympiques. On comptait d’ailleurs sur cette rencontre face à la Grèce pour emmagasiner de la confiance. C’est raté, mais ça viendra plus tard. 

On sent quand même que depuis un an et demi le collectif national ne cesse de progresser.

En termes d’engagement physique, c’est indéniable. Je pense aussi que notre jeu est plus fluide. Là, je réagis à chaud parce que je suis énervée, mais je ne suis pas abattue. D’autant que l’ambiance dans l’équipe est super bonne. Tout le groupe veut travailler dur pour atteindre notre rêve olympique.

Recueilli à Budapest par Adrien Cadot

FRANCE – GRECE : 3-13 (1-2, 0-2, 1-6, 1-3)

Les buteuses tricolores : Louise Guillet (1), Ema Vernoux (2).

Le saviez-vous ?

Pour la première fois il y aura une épreuve de duo mixte en natation synchronisée aux championnats du Monde 2015
Les relais mixtes apparaissent pour la 1ère fois en compétition officielle lors des champ. d’Europe de Chartres en petit bassin (2012)
La FINA inaugure les épreuves des duos mixtes en natation synchronisée lors des championnats du monde de 2015 à Kazan.
Le plongeon tricolore n’a ramené qu’une médaille olympique. C’était Mady Moreau en 1952 à Helsinki, qui a terminé deuxième du tremplin à 3 m
L’eau libre a fait son apparition aux J.O. en 2008. Seul le 10 km figure, au programme de la plus grande compétition planétaire
12,7 millions de français pratiquent la natation en loisir
Le water-polo a été le premier sport collectif français champion olympique à Paris en 1924. Les Bleus ont battu la Belgique en finale (3-0).
Le plongeon a intégré le programme olympique dès les Jeux Saint-Louis en 1904
Les premiers championnats du monde de natation se sont disputés en 1973 à Belgrade
Jean Boiteux a remporté le premier titre olympique de la natation française aux Jeux d’Helsinki de 1952  avec 400 m nage libre en 4’30’’07
Les championnats du monde de Barcelone en 2013 sont les premiers à avoir accueilli des épreuves de High Diving
Les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 sont les premiers depuis Munich en 1972 à se dérouler sans aucun boycott.
Environ, 6 400 bassins existent en France, 650 bassins sont certifiés FFN

À lire aussi

Partenaires Officiels